Aller au contenu
Accueil » Blog » Résumé du livre « Le Capitaine Alatriste » d’Arturo Pérez-Reverte

Résumé du livre « Le Capitaine Alatriste » d’Arturo Pérez-Reverte

Lire Le Capitaine Alatriste, c’est une introduction à l’histoire de l’Espagne. Les personnages, les luttes, les secrets, les trahisons sont les protagonistes de chacune des 250 pages de ce roman. Et son succès ne s’est pas fait attendre !

Écrit par Arturo Pérez-Reverte en collaboration avec sa fille Carlota et avec Alfaguara comme premier éditeur, ce livre est déjà devenu un classique de la littérature espagnole. Lisez son résumé et vous comprendrez pourquoi.

 

Résumé général de Le Capitaine Alatriste

Le protagoniste de ces aventures est Diego Alatriste y Tenorio. Il est toujours accompagné de son fidèle page Íñigo, qui nous raconte l’histoire d’Alatriste. Celle-ci se déroule dans l’Empire espagnol du XVIIe siècle.

L’histoire commence par la présentation du capitaine, qui travaille comme tueur à gages. C’est aussi un ancien soldat espagnol qui a fait partie des galères de Flandre. Un soir, alors qu’il partage un verre avec ses amis, il reçoit une demande d’hommes qui ont une mission à lui confier.

Alatriste se rend au lieu de rendez-vous, où est également envoyé Malatesta, un expert en épée italien. Tous deux reçoivent l’ordre de tuer deux Anglais qui doivent bientôt arriver à Madrid. Le jour venu, les deux tueurs à gages leur tendent une embuscade. Cependant, Alatriste se doute que quelque chose ne va pas. Sur une impulsion qui pourrait lui coûter cher, il laisse vivre les Anglais malgré les désaccords de son associé Malatesta.

Les Anglais sont reconnaissants envers Alatriste qui, en plus de les libérer, les emmène chez un ami pour soigner leurs blessures. Là, il apprend que ces hommes sont en fait les Prince Charles d’Angleterre et le Marquis de Cambridge. Ils étaient arrivés en Espagne pour que le premier puisse épouser Doña María, la fille de Felipe IV, le roi d’Espagne.

Alatriste sait que son refus d’obéir pourrait mettre fin à ses jours, mais la peur ne fait pas partie de son caractère et il décide de ne pas se cacher. Finalement, un attentat survient lors de la première d’une pièce de théâtre. Heureusement, certains de ses amis, comme Quevedo, l’aident à s’en sortir sain et sauf.

 

Résumé chapitre par chapitre de Le Capitaine Alatriste

Chapitre I

Dans ce premier chapitre de Le Capitaine Alatriste, Íñigo, notre narrateur, se présente. Grâce à lui, nous savons que le capitaine Alatriste est un épéiste courageux qui accepte des missions que personne d’autre ne souhaite remplir. Le capitaine, de son vrai nom Diego Alatriste y Tenorio, a décidé de prendre Íñigo comme page, maintenant qu’il a perdu son père. Le père d’Alatriste et celui d’Íñigo avaient combattu dans les Tercios de Flandes (une unité militaire de l’Empire espagnol), en essayant d’empêcher la chute des Pays-Bas espagnols.

Notre protagoniste sort tout juste de prison, où il se trouvait pour dettes fiscales. Les deux personnages se rencontrent dans la Taberna del Turco où ils retrouvent Francisco de Quevedo, le célèbre auteur du Siècle d’Or qui a signé des œuvres telles que El Buscón. Apparaît également Martín Saldaña, un lieutenant de police qui propose un emploi au capitaine, sans lui donner trop d’informations à son sujet.

Chapitre II

Le capitaine Alatriste se rend sur le lieu où il doit effectuer sa mission. Il prend sa dague biscaïenne et un couteau qu’il cache dans sa botte. Une fois arrivé, il rencontre un autre assassin, Gualterio Malatesta. Tous deux sont accueillis par deux hommes masqués qui leur disent qu’ils doivent tuer deux Anglais.

Chapitre III

Íñigo raconte sa vie quotidienne avec le capitaine Alatriste et ses visites à la taverne. En plus de Quevedo, il y passe souvent du temps avec d’autres amis et personnages du Capitaine Alatriste. Ces rencontres rappellent d’une certaine manière celles de Max Estrella dans Lumières de Bohème de Valle-Inclán.

Lire aussi :  Résumé du livre Le Petit Prince par Antoine de Saint-Exupéry

Un jour, Íñigo voit depuis le Turco qu’une calèche est bloquée dans la rue à cause de la boue. Au lieu de l’aider, certaines personnes en profitent pour lui lancer des boules de boue. Íñigo, cependant, tente de les en empêcher et Angélica de Alquézar, la jeune femme qui se trouve dans la voiture, lui sourit. Suite à cette brève rencontre, le narrateur tombe amoureux d’elle.

Chapitre IV

La nuit arrive où Alatriste et Malatesta doivent assassiner les Anglais. L’attente est longue, mais les deux victimes finissent par apparaître et tombent dans l’embuscade.

Le bretteur italien attaque le plus jeune des deux, tandis qu’Alatriste se dirige vers l’autre, qui, voyant que le combat est perdu, implore la vie de son compagnon. En entendant cela, Alatriste, poussé par une impulsion, arrête l’attaque et le libère. Il empêche également Malatesta de tuer l’autre Anglais avec son épée, et s’en va sans avoir terminé le travail. Les conséquences, comme le lui reproche l’Italien, pourraient être terribles.

Chapitre V

Alatriste revient à l’endroit où ils ont laissé les Anglais. Il les y trouve gravement blessés, surtout le jeune homme, à qui le plus âgé fait un garrot et plusieurs pansements. Tous deux le remercient de sa compassion et lui demandent de les conduire à la Maison des Sept Cheminées. Le capitaine sait que c’est risqué car quelqu’un pourrait les voir. Il décide donc de les emmener ailleurs : à la maison d’Álvaro de Marca, Comte de Guadalmedina. L’amitié entre Alatriste et le comte de Guadalmedina est née lorsque ce dernier a participé aux campagnes contre les pirates barbaresques et que le capitaine lui a sauvé la vie.

Lorsqu’ils arrivent chez le comte, celui-ci confirme ce qu’Alatriste soupçonnait. Les deux Anglais sont des personnalités importantes au sein de la royauté britannique. Le jeune homme est en fait Charles, fils du roi Jacques et héritier du trône, tandis que l’autre porte le titre de marquis de Buckingham. Ils étaient venus à Madrid pour organiser le mariage du prince avec l’infante Maria, fille de Philippe IV.

Leur gratitude envers le capitaine est telle qu’ils promettent de rendre public ce qu’il s’est passé et de toujours se souvenir de lui comme de l’homme qui a choisi de les épargner.

Chapitre VI

Le lendemain matin, le comte a l’occasion d’en dire plus à Alatriste sur la situation. Si le prince Charles avait été assassiné, en plus d’empêcher l’union du royaume d’Angleterre et de l’Espagne, les deux nations seraient entrées en conflit.

Après s’être assurés que les Anglais étaient toujours en sécurité, Íñigo et Alatriste se rendent sur la Plaza Mayor. Ils y découvrent le carrosse d’Angélica de Alquézar. Avec elle, à l’intérieur, se trouve un homme qui jette un regard haineux au capitaine.

Chapitre VII

Le jour de la rencontre entre le Prince Charles et Doña María arrive. Une atmosphère de fête règne à Madrid.

Le comte a prévenu Alatriste qu’il est très probable que le soir même, quelqu’un essaye de le tuer pour ne pas avoir exécuté l’ordre. L’attaque, cependant, ne semble pas se produire, bien que le capitaine passe toute la nuit sur ses gardes.

Néanmoins, c’est à la tombée de la nuit que le gendarme Saldaña et six de ses hommes viennent arrêter le capitaine. Ils l’emmènent dans une maison abandonnée, mais Íñigo les suit en portant les armes et l’épée d’Alatriste.

Chapitre VIII

Dans la maison, l’un des hommes masqués interroge Alatriste sur ce qu’il s’est passé. Le capitaine reste tendu, pensant qu’un bourreau peut surgir pour le tuer à tout moment. Mais rien ne se passe au-delà des questions, auxquelles il répond de manière évasive et sans rien révéler de ce qu’il sait ni du rôle complice du comte.

Lire aussi :  Résumé du "Livre de la jungle" de Rudyard Kipling

Il est libéré sous la menace que la justice viendra des mains de Dieu. Cependant, lorsqu’il quitte la maison, Malatesta et d’autres hommes l’attaquent. Heureusement, Íñigo apparaît à son tour avec les armes du capitaine et parvient à lui sauver la vie.

Chapitre IX

Malgré le danger qu’il court, Alatriste refuse de se cacher et continue à mener une vie normale, accompagné d’Íñigo, qui lui reste fidèle.

Madrid en fête tandis que les fiançailles princières continuent d’être célébrées. Au loin, deux hommes observent Alatriste.

Chapitre X

Alatriste et Íñigo se rendent au théâtre pour la première de la nouvelle pièce de Lope de Vega. Il y a toutes sortes de gens, et l’auteur en profite pour dresser le portrait de la société madrilène de l’époque, des prêtres aux mendiants.

Lorsqu’ils parviennent à trouver une place, le capitaine s’aperçoit que quatre tueurs à gages s’approchent pour le tuer. Le combat commence et son ami Quevedo lui vient en aide, mais aussi le prince Charles et le marquis anglais, qui assistent à la scène depuis la loge où se trouve le roi Philippe IV.

Chapitre XI

Suite au scandale de la bagarre dans un lieu public, Alatriste passe la nuit dans le donjon de la cour. Nous apprenons alors que les deux hommes masqués sont le duc d’Olivares et Luis de Alquézar, père d’Angélica et secrétaire du roi. C’est le premier qui, au matin, interroge le capitaine sur ce qu’il s’est passé et tente de le faire avouer. Alatriste répond qu’il ne peut pas reconnaître les commanditaires de son assassinat, comprenant que c’est sa meilleure option. S’il disait le contraire et « démasquait » Olivares, il serait tué.

Olivares le libère donc et lui remet une boîte contenant une bague portant le sceau de l’Angleterre et une lettre du prince Charles réclamant ses services.

L’épilogue de Capitaine Alatriste

Dans l’épilogue, Íñigo nous raconte les retrouvailles menaçante entre le capitaine et Malatesta.

D’une part, il lui dit que le capitaine a un compte à régler avec lui et qu’il finira par le payer. D’autre part, il prévient Íñigo que si Alatriste a pu s’en sortir vivant lors de leur dernière confrontation, c’est parce qu’il est arrivé avec des armes. Il lui fait ainsi comprendre qu’il est lui aussi dans sa ligne de mire malgré son jeune âge. Après avoir dit cela, il disparaît.

Si vous avez lu toute la série des aventures du capitaine Alatriste, vous saurez que cette menace est mise à exécution. Mais c’est Íñigo qui tue finalement Gualterio Malatesta.

 

Capitaine Alatriste: les débuts d’un personnage

Le Capitaine Alatriste est le premier roman de la série Les aventures du capitaine Alatriste d’Arturo Pérez-Reverte. Le personnage est devenu avec le temps un héros de la littérature espagnole.

Diego Alatriste y Tenorio est un épéiste dont on peut louer les services. Il reçoit l’ordre de blesser ou de tuer des gens, et reçoit de l’argent en échange. Auparavant, il avait été soldat lors de raids dans l’Empire ottoman et dans les tercios de Flandre, ce qui a contribué à son enrichissement.

Parmi les vertus du capitaine Alatriste, on peut citer sa bravoure et sa retenue, ce qui ne l’empêche pas d’agir parfois sous le coup de l’impulsion, comme lors de l’attaque des Anglais. Bien entendu, il se caractérise également par sa maîtrise de l’épée, qui fait de lui un grand duelliste.

Lire aussi :  Résumé du roman La Régente, de Leopoldo Alas "Clarín"

Le regard d’Alatriste est décrit comme froid et serein, reflétant parfaitement ses vertus et son caractère.

 

Arturo Pérez Reverte : l’auteur de Le Capitaine Alatriste

Arturo Pérez-Reverte est diplômé en journalisme et a travaillé comme reporter de guerre pendant des années. Après de nombreuses années consacrées à cette profession, il débute sa carrière dans la littérature. Son premier roman Le Hussard a été suivi par Le maître d’armes, Le Club Dumas et La tablette des Flandres. Une fois devenu un auteur à succès, il publie le premier volet des Aventures du capitaine Alatriste.

Voici les titres des romans d’Alatriste publiés :

  • Le Capitaine Alatriste (1996)
  • Les Bûchers de Bocanegra (1997)
  • Le Soleil de Breda (1998)
  • L’or du roi (2000)
  • Le Gentilhomme au pourpoint jaune (2003)
  • Corsaires du Levant (2006)
  • Le Pont des Assassins (2011)

Le premier volet, dont vous venez de lire le résumé, a fait l’objet d’une adaptation cinématographique en 2005, avec Viggo Mortensen et produite par Antonio Cardenal.

 

À quel public s’adresse Le Capitaine Alatriste ?

Les aventures du capitaine Alatriste se destinent à un public jeune. Mais de nombreux adultes apprécient ces ouvrages pour l’histoire de cape et d’épée.

Si vous aimez ce type de lecture, vous apprécierez l’œuvre de Pérez Reverte qui a créé un aventurier plein de relief, auquel on s’attache forcément dès la première minute. Retrouvez-le via ce lien !

A propos de l’auteur
Lauriane

En tant que spécialiste de la littérature Européenne, j'ai toujours été intéressée par les différentes façons dont les écrivains de différentes cultures abordent leur travail. Je suis née en France, et mes parents étaient tous deux enseignants. J'ai grandi dans un foyer rempli de livres, et mon amour pour la littérature s'est développé très tôt.

J'ai étudié l'anglais à l'université et, une fois diplômée, j'ai déménagé à Londres pour poursuivre ma passion pour l'écriture. Je vis maintenant Nice depuis plus de dix ans, et mon travail a été publié au sein de plusieurs sites Web, magazines et revues spécialisées.

J'ai bien évidemment étudié en profondeur tous les classiques de la littérature espagnole, française, anglaise. Mais ce que j'aime vraiment, c'est explorer le travail d'écrivains contemporains issus de cultures et de milieux différents. À mon avis, il n'y a pas une seule "bonne" façon d'écrire de la littérature. Chaque écrivain a sa propre voix unique, et c'est cette diversité qui rend la littérature si intéressante.

Je crois que chaque personne a une histoire à raconter, et c'est pourquoi je pense qu'il est important d'en parler. C'est ainsi que je m'intéresse particulièrement à la manière dont ils sont influencés par leur milieu culturel. Je crois que la littérature peut être un outil puissant pour comprendre le monde qui nous entoure, et je m'efforce d'apporter cette compréhension à mes lecteurs.

Je suis toujours à la recherche d'écrivains nouveaux et passionnants à lire, et j'espère que mes articles et résumés de livres vous feront découvrir quelques-uns des meilleurs ouvrages contemporains du monde entier. Merci de vous joindre à moi dans ce voyage littéraire !