Aller au contenu
Accueil » Blog » « L’intelligence Émotionnelle » de Daniel Goleman : Résumé

« L’intelligence Émotionnelle » de Daniel Goleman : Résumé

Apprendre sur l’intelligence émotionnelle est toujours une bonne idée. C’est pourquoi j’ai décidé de consacrer cet article à un livre très particulier. L’Intelligence émotionnelle : Analyser et contrôler ses sentiments et ses émotions, et ceux des autres par Daniel Goleman, est l’un des essais pionniers les plus complets sur les émotions.

Tout comme Marián Rojas dans son livre à succès Comment faire en sorte que de bonnes choses vous arrivent, Goleman émet l’idée que comprendre nos sentiments nous aidera à forger de meilleures relations avec nous-mêmes et avec le reste du monde.

 

Résumé général de l’Intelligence émotionnelle

Dans son livre, Daniel Goleman nous soutient que nous comprenons mal le concept d’intelligence, depuis des années. Jusqu’alors, était intelligent celui qui possédait des connaissances en mathématiques, en histoire, en musique… Or, l’écrivain et psychologue introduit et développe l’intelligence émotionnelle.

Il considère (et explique) que les émotions font partie de notre nature et de notre évolution. Cependant, nous sommes souvent éduqués à les faire taire et à nous laisser guider uniquement par l’esprit rationnel. Au contraire, dans l’idéal, les deux esprits, les deux cerveaux, devraient se compléter et s’équilibrer. Pour cela, il est important de travailler sur notre conscience de nous-même. Et nous rapprocher ainsi de nos émotions et de la façon dont nous y réagissons.

Éduqués depuis l’enfance dans nos émotions, nous deviendrons des adultes responsables, empathiques, assertifs et sociaux. Dans le cas contraire, nous aurons des difficultés à résoudre les problèmes. Et nous laisseront trop souvent nos sentiments prendre le contrôle par impulsion.

 

Résumé par partie de L’Intelligence émotionnelle

Daniel Goleman a divisé son livre en cinq parties. Chacune d’entre elles se concentrant sur un aspect différent.

Partie 1 : Le cerveau émotionnel

Que sont les émotions ? C’est la question à laquelle Goleman tente de répondre dans cette première partie.

L’origine et l’importance des émotions

Les émotions, qualifiées à tort de « bonnes » ou de « mauvaises », nous poussent à agir d’une manière ou d’une autre. Rappelant une phrase du livre Le Petit Prince, l’un des classiques de la littérature française, il nous explique que dans la plupart des cas, c’est le cœur (intelligence émotionnelle) qui triomphe sur le cerveau (intelligence rationnelle).

L’auteur souligne que les émotions ne doivent pas être rejetées, car elles sont essentielles à notre vie quotidienne. De plus, elles sont étroitement liées à certaines activités neurobiologiques de notre corps et de notre cerveau. En d’autres termes, elles sont innées et forment une partie indissociable du système nerveux.

À l’époque moderne, on a tenté d’ériger des « barrières » à l’expression émotionnelle de l’individu. En négligeant le fait que ce sont ces mêmes émotions qui ont activement participé à notre évolution. En fait, il existe des émotions qui provoquent déjà une réponse biologique donnée et apprise. Par exemple, lorsque nous avons honte, notre sang se précipite vers notre visage et le rouge nous monte aux joues. Lorsque nous avons peur, notre corps se paralyse. Ces manifestations varient d’ailleurs en fonction des cultures et des normes sociales.

L’esprit rationnel et l’esprit émotionnel

Goleman considère que notre cerveau est divisé en deux parties, toutes deux nécessaires et essentielles. L’un traite des pensées et l’autre des sentiments, mais toutes deux restent connectées et interagissent.

Notre moi rationnel est en charge de la compréhension et de l’entendement et se base sur la connaissance. L’émotionnel, en revanche, est régi par les sentiments et les impulsions, laissant le rationnel au second plan. Les deux s’équilibrent et peuvent se « taire » mutuellement. Cependant, ce que nous devons toujours rechercher et mettre en valeur, c’est leur collaboration. L’élément de base de notre développement mental et de notre existence.

Lire aussi :  Aime-toi, et beaucoup ! : Résumé du livre pour l'estime de soi

Amygdales et enlèvements émotionnels

Notre cerveau possède deux amygdales. Nous y avons stocké des souvenirs et des expériences de nos émotions (par exemple, comment nous réagissons à la colère). Sans elles, nous n’aurions pas de souvenirs de ce que nous aimons ou de ce qui nous met en colère, par exemple. Elles sont également chargées d’envoyer une réaction « impulsive » lorsqu’elles prennent le contrôle de la situation, faisant taire l’esprit rationnel. C’est ce que Goleman appelle le « détournement émotionnel ».

La clé, par conséquent, c’est de ne pas avoir de détournement émotionnel. Mais aussi de ne pas prendre de décisions basées sur une logique purement rationnelle qui ignorerait nos sentiments face à une situation donnée.

Partie 2 : La nature de l’intelligence émotionnelle

Daniel Goleman définit l’intelligence émotionnelle comme notre capacité à trouver la motivation, à contrôler les sentiments impulsifs et à faire preuve d’empathie. Il explique également que le QI ne représente que 20 % de notre réussite en tant que personnes.

Peu importe votre intelligence (par exemple, les dirigeants de grandes entreprises), vous ne serez pas productif (surtout dans la société et dans la vie privée) si vous n’avez pas d’intelligence émotionnelle.

Le problème, c’est que la société accorde une plus grande importance à la connaissance de l’esprit rationnel (par exemple, les mathématiques), que celles de l’esprit émotionnel.

Pourtant, l’intelligence émotionnelle est celle qui nous permet de nous comprendre et de comprendre les autres. Et donc de réagir de manière appropriée. L’auteur précise en outre que l’intelligence émotionnelle est divisée en quatre compétences : le leadership, la capacité à résoudre des conflits, la capacité à cultiver des relations et des amitiés, et la dextérité.

Pour développer l’intelligence émotionnelle, il est essentiel de gérer et de comprendre ces aspects :

  • Conscience de soi.
  • Autorégulation.
  • Motivation.
  • Empathie et compétences sociales.

Partie 3 : L’intelligence émotionnelle appliquée.

Goleman se concentre sur l’intelligence émotionnelle dans le mariage. Il examine comment ce concept a évolué au cours des dernières années.

La majorité des séparations dans les couples hétérosexuels semble être due à la différence dans les manières de communiquer. Traditionnellement, les filles sont élevées pour parler de leurs sentiments et sont autorisées à être plus émotives. Avec les garçons, c’est le contraire. Cela entraîne des conflits lorsque les deux sont en couple, ce qui se termine souvent par une rupture. Les femmes ne se sentent pas comprises et les hommes ne savent pas comment s’exprimer. Cela provoque également un stress émotionnel chez chaque individu.

Cette théorie peut être appliquée à d’autres mondes, tels que le monde de l’entreprise. Pour nous améliorer professionnellement, nous avons besoin d’un retour d’information, pour pouvoir savoir comment nous nous en sortons. Pour que cet échange d’opinions soit efficace, l’intelligence émotionnelle est extrêmement importante. Sans elle, nous tomberions dans un discours agressif et une critique destructrice qui n’aiderait ni ne motiverait personne.

Comment éviter cela ? Goleman nous donne quelques conseils.

  • Spécificité. Savoir exactement ce qui a été fait de bien ou de mal.
  • Amélioration. Fournir des solutions, pas seulement des critiques.
  • Discuter en personne. Un média comme l’e-mail peut être plus dur, pessimiste et froid.
  • Empathie. Soyez toujours conscient de l’effet de vos paroles.

Partie 4 : Les fenêtres d’opportunité

Le premier contexte où nous apprenons à connaître nos émotions et à développer notre intelligence émotionnelle est celui de notre famille. Le rôle des personnes avec lesquelles nous vivons est donc fondamental à cet égard. Surtout pendant les premières années de la vie.

Lire aussi :  "Le moine qui vendit sa Ferrari". Résumé et analyse des chapitres

Il est donc important que les parents écoutent, valident et essayent de comprendre les sentiments de leurs enfants. Si nous ne le faisons pas, les enfants croiront que ce qu’ils ressentent n’est pas important. Ils n’auront pas non plus la possibilité d’apprendre à gérer leurs émotions et, s’ils le font, ils ne sauront pas comment les gérer sainement.

 

Partie 5 : L’alphabétisation émotionnelle.

Conséquence de ce manque d’éducation émotionnelle que nous vivons actuellement, l’analphabétisme émotionnelle. Cela se traduit généralement par un manque d’estime de soi et de confiance en soi. Dans le pire des cas, elle entraîne la dépression, le stress, les problèmes de gestion de la colère, l’anxiété et d’autres troubles mentaux.

Pour Goleman, ce sont les comportements qui découlent d’un manque d’alphabétisation émotionnelle.

  • Anxiété et dépression.
  • Problèmes sociaux et relationnels.
  • Manque de concentration et impulsivité.
  • Agressivité.

Pour toutes les personnes en manque d’intelligence émotionnelle, Goleman recommande la psychothérapie. Cet outil permet de retourner dans le passé, dans un environnement sûr, pour gérer et guérir les traumatismes.

Cependant, l’auteur estime qu’il faut mettre fin à cette erreur que nous reportons génération après génération. Son idée est d’opter pour une éducation émotionnelle à la maison et à l’école. Une étude qu’il a lui-même réalisée et mise en œuvre a démontré que les enfants développaient ainsi la responsabilité, l’affirmation de soi, la compréhension et la résolution des conflits.

 

Qui est Daniel Goleman et pourquoi est-il un point de référence ?

Daniel Goleman est une vraie référence dans le domaine de l’intelligence émotionnelle. Si vous vous trouvez un jour à la recherche d’informations sur les émotions, vous finirez par tomber sur l’un de ses livres ou articles. En fait, Intelligence émotionnelle a marqué un tournant, et est devenu presque immédiatement un best-seller.

Goleman est un psychologue et conférencier en Californie. Il est diplômé en anthropologie de l’Université du Massachusetts, et a obtenu son doctorat de la prestigieuse Université de Harvard. La notoriété lui est venue en 1995 avec la publication du livre en question, alors qu’il travaillait déjà depuis des années à la diffusion d’informations sur le cerveau et le comportement. Il a aussi travaillé comme chroniqueur scientifique pour le New York Times.

Son intention a toujours été d’éduquer et de faire comprendre aux gens l’intelligence émotionnelle au monde et à l’école. C’est pourquoi, avec d’autres professionnels, il a fondé la Society for Academic, Social and Emotional Learning au Child Study Center de l’université de Yale. L’association travaille aujourd’hui à l’intégration de contenus sur les émotions et leur gestion dans les centres éducatifs.

 

À qui s’adresse L’intelligence émotionnelle ?

En général, on peut dire que l’éducation que nous avons reçue sur l’intelligence émotionnelle a été plutôt déficiente. Heureusement, nous avons l’occasion de mettre la main sur ce livre ou du moins de lire ce résumé de L’Intelligence émotionnelle et d’y apprendre quelques techniques pour gérer notre réponse émotionnelle.

Cela améliorera notre vie quotidienne, car nous serons plus confiants et aurons moins peur de situations dans lesquelles nous ne saurions pas comment réagir autrement. L’éducation émotionnelle influence également la façon dont nous nous comportons face aux autres, en nous rendant capables de nous adapter aux sentiments des autres et de les comprendre.

C’est pourquoi de nombreuses entreprises intègrent désormais des formations ou des lectures en intelligence émotionnelle pour leurs employés et leurs cadres. Bien s’adresser à ses collègues et être capable d’accepter une critique constructive est un devoir et un droit au travail.

Lire aussi :  Résumé du livre "Lettres à un jeune poète" de Rainer Maria Rilke

 

Que nous apporte la lecture de L’Intelligence émotionnelle?

Bien qu’aujourd’hui (heureusement) on parle de plus en plus de l’intelligence émotionnelle et de ce qu’elle implique, ce livre de Daniel Goleman a été l’un des premiers à la développer et à la faire connaître. Il le fait avec une organisation et une structure qui rendent la lecture et la compréhension des concepts faciles.

Au-delà de l’apport théorique qu’il peut apporter et des connaissances que vous pouvez acquérir en le lisant, l’intérêt de ce livre réside dans le fait qu’il vous apprend à reconnaître, valider et gérer vos émotions. Cela peut vous aider sur le plan personnel, en améliorant votre estime de vous, votre confiance en vous et, surtout, votre connaissance de vous-même.

Si vous cherchez à ajouter un livre à votre bibliothèque sur l’intelligence émotionnelle, vous l’avez trouvé. Ce long essai de plus de quatre cents pages de Daniel Goleman est tout ce dont vous avez besoin. Ne laissez pas sa longueur vous effrayer, il est assez facile à lire. Et les concepts psychologiques abordés sont décryptés de manière tout à fait accessible !

A propos de l’auteur
Lauriane

En tant que spécialiste de la littérature Européenne, j'ai toujours été intéressée par les différentes façons dont les écrivains de différentes cultures abordent leur travail. Je suis née en France, et mes parents étaient tous deux enseignants. J'ai grandi dans un foyer rempli de livres, et mon amour pour la littérature s'est développé très tôt.

J'ai étudié l'anglais à l'université et, une fois diplômée, j'ai déménagé à Londres pour poursuivre ma passion pour l'écriture. Je vis maintenant Nice depuis plus de dix ans, et mon travail a été publié au sein de plusieurs sites Web, magazines et revues spécialisées.

J'ai bien évidemment étudié en profondeur tous les classiques de la littérature espagnole, française, anglaise. Mais ce que j'aime vraiment, c'est explorer le travail d'écrivains contemporains issus de cultures et de milieux différents. À mon avis, il n'y a pas une seule "bonne" façon d'écrire de la littérature. Chaque écrivain a sa propre voix unique, et c'est cette diversité qui rend la littérature si intéressante.

Je crois que chaque personne a une histoire à raconter, et c'est pourquoi je pense qu'il est important d'en parler. C'est ainsi que je m'intéresse particulièrement à la manière dont ils sont influencés par leur milieu culturel. Je crois que la littérature peut être un outil puissant pour comprendre le monde qui nous entoure, et je m'efforce d'apporter cette compréhension à mes lecteurs.

Je suis toujours à la recherche d'écrivains nouveaux et passionnants à lire, et j'espère que mes articles et résumés de livres vous feront découvrir quelques-uns des meilleurs ouvrages contemporains du monde entier. Merci de vous joindre à moi dans ce voyage littéraire !