Aller au contenu
Accueil » Blog » Résumé du livre Le Petit Prince par Antoine de Saint-Exupéry

Résumé du livre Le Petit Prince par Antoine de Saint-Exupéry

Le Petit Prince est un court roman sur l’amitié et l’amour. Si l’intrigue de ce livre est centrée sur un pilote et un petit prince à la soif d’aventures, son message et son enseignement sont beaucoup plus profonds. C’est pourquoi il a rapidement connu le succès et a rejoint la liste des classiques de la littérature française. Les statistiques affirment d’ailleurs qu’il s’agit de l’un des romans les plus vendus de l’histoire, avec plus de 140 millions d’exemplaires écoulés dans le monde.

Cette œuvre présente de nombreux avantages, dont celui de compter moins de cent pages (quatre-vingt-seize pour être exact). Il s’agit donc d’une lecture rapide, mais pas facile ! Avec ce résumé de Le Petit Prince, vous comprendrez très bientôt pourquoi.

 

Résumé général du Petit Prince

Le Petit Prince commence par une introduction du narrateur qui raconte qu’enfant, il a fait un dessin représentant un boa mangeant un éléphant que personne n’a compris. Il s’est senti triste.

Début de Le Petit Prince

L’histoire du Petit Prince commence avec un pilote qui tente de réparer l’un de ses avions en plein Sahara. Il y rencontre un petit prince qui insiste pour qu’il lui dessine un agneau.

Peu à peu, les deux personnages apprennent à se connaître. On découvre que le prince vit dans l’astéroïde B-612. Sur le caillou, il y a trois volcans, dont un inactif. Sa tâche consiste à désherber et à regarder le coucher du soleil. On nous raconte également que sur l’astéroïde est née une belle fleur, différente des autres. Le garçon s’en est occupé avec beaucoup de soin, mais s’est montré frustré de ne pas pouvoir comprendre correctement ses besoins. Le prince a alors décidé de partir à la recherche d’un ami dans l’univers.

Intrigue du Petit Prince

Le prince raconte ensuite son voyage. Il a passé plusieurs astéroïdes avant d’atteindre la Terre. Avant sa rencontre avec le pilote, il a rencontré d’autres adultes et des personnes âgées. C’est ainsi que nous apprenons à connaître les personnages secondaires du Petit Prince. Un homme d’affaires, un roi qui se croyait puissant, un narcissique avide ou un alcoolique. D’eux, le petit prince tire une conclusion : le monde des adultes est excentrique, ennuyeux et plein de soucis. Il n’y a pas de temps pour profiter de la vie.

Le dernier personnage qu’il rencontre avant de trouver le pilote est un renard. De cet animal, il apprend l’importance de l’amitié et de l’amour pur qui peut tout affronter. Le petit prince comprend ainsi que sa relation avec la fleur de son astéroïde est unique. Nostalgique de celle-ci, il prend le chemin du retour.

Dénouement du Petit Prince

Le récit revient alors au présent. Le pilote a écouté toute l’histoire en essayant vainement de réparer son avion. Il fait remarquer à son nouvel ami qu’il est possible qu’ils meurent de soif, et ils partent donc à la recherche d’eau. En chemin, ils rencontrent un serpent venimeux qui promet au garçon que s’il se laissait mordre par lui, il pourrait retourner immédiatement sur son astéroïde. Le pilote tente de le dissuader en l’avertissant du danger. Mais le petit prince est déterminé à rentrer. Lorsque le serpent le mord, il disparaît, laissant le pilote se demander s’il a obtenu ce qu’il cherchait.

 

Résumé par chapitre du Petit Prince

Les différentes rencontres du Petit Prince avec d’autres personnages sont très significatives. Pour bien les comprendre, il est préférable de rédiger un résumé de ce livre par chapitres. Dans chaque chapitre, nous expliquerons non seulement son contenu pour les enfants, mais aussi son interprétation pour les adultes.

 

Combien y a-t-il de chapitres dans Le Petit Prince?

Le Petit Prince est divisé en vingt-sept chapitres que nous résumons ci-dessous.

Chapitre 1

Le narrateur raconte que lorsqu’il était enfant, il a fait un dessin d’un python qui avait mangé un éléphant. Pour lui, c’était clair, mais les adultes l’ont interprété comme un chapeau, ce qui l’a déçu. Pour corriger l’erreur, il a ajouté un éléphant dans le « ventre » du serpent. Mais on lui a simplement conseillé d’arrêter de dessiner.

Désormais adulte, en tant que pilote, il montre son dessin d’enfant à tous ceux qu’il croise. Cependant, tout le monde continue de penser qu’il s’agit d’un chapeau.

L’idée principale de ce premier chapitre du Petit Prince, c’est que les apparences peuvent être trompeuses.

Chapitre 2

Le narrateur raconte qu’il y a quelques années, lors d’un vol, il a été victime d’une panne de moteur qui l’a contraint à atterrir dans le désert du Sahara. Là, il a rencontré un petit prince qui lui a demandé de dessiner un mouton. Le pilote, surpris, a décidé de dessiner le boa de son enfance. Mais le petit prince a rejeté son dessin en lui disant qu’il avait demandé un mouton et non pas un serpent mangeant un éléphant.

Surpris, le protagoniste a fini par lui dessiner trois moutons. Mais son croquis ne convainc pas son nouvel ami.

Chapitre 3

Le protagoniste explique au petit prince qu’il est tombé du ciel, ce à quoi le prince répond qu’il est tombé lui aussi. L’enfant viendrait donc d’une autre planète.

Chapitre 4

Le pilote croit que la planète d’où vient le prince est en fait l’astéroïde B-612. Il explique que cet astéroïde a été découvert par un astronome turc.

Le narrateur s’adresse directement aux adultes qui vont lire son histoire et apporte de nombreux faits scientifiques sur les astéroïdes. Il souligne que s’il ne le fait pas, personne ne le croira, car lorsque nous grandissons, les gens ne s’intéressent qu’aux faits et aux chiffres.

Chapitre 5

Le petit prince explique que sur sa planète, la tâche la plus importante qu’il doit accomplir est de déraciner les baobabs. Au départ, il s’agit de petites tiges qui deviennent rapidement de grands arbres. Il souhaite utiliser le mouton que le pilote lui a dessiné pour l’aider à enlever les mauvaises herbes avant qu’il ne soit trop tard.

Le chapitre 5 du Petit Prince nous apprend que la prévoyance est importante. Si nous savons que quelque chose de mal peut arriver, nous devons nous efforcer de l’éviter. C’est là la signification des baobabs : le mal évitable.

Chapitre 6

Au matin du quatrième jour, le petit prince raconte au pilote qu’il adore regarder les couchers de soleil. Il l’invite à en admirer un ensemble. Le protagoniste l’avertit que sur Terre, les couchers de soleil ne se produisent que le soir, mais le garçon lui explique que ce n’est pas le cas sur sa planète. Elle est si petite qu’on peut y observer les mouvements du soleil à toute heure et regarder le soleil se coucher tout le temps.

Chapitre 7

Le lendemain, le petit prince demande avec insistance si les moutons dessinés mangent des fleurs ou seulement de l’herbe. Le pilote ne fait pas attention, car il est occupé à réparer son avion. Son ami lui reproche de n’être qu’un autre adulte qui oublie ce qui est vraiment important. Cela rappelle au narrateur un homme qu’il a connu, obsédé par son travail et qui n’appréciait pas les belles choses de la vie.

Après cette réflexion, nous en apprenons plus sur le petit prince. Apparemment, sur sa planète, il y a une fleur avec des épines qu’il ne veut pas que les moutons mangent.

Chapitre 8

La fleur du petit prince est différente des autres fleurs de la planète. Elle demande beaucoup de soins et oblige le prince à construire des éléments de protection rien que pour elle. Les réprimandes constantes ont fatigué le prince qui a fini par abandonner la fleur et partit en voyage.

Chapitre 9

À partir de ce chapitre, nous découvrons le déroulement du voyage du petit prince. Il a quitté sa planète avec quelques oiseaux migrateurs.

Lorsqu’il prit congé de la fleur, celle-ci s’est excusée auprès de lui. Mais le petit prince avait pris sa décision et, attristé, il est parti.

Chapitre 10

Après avoir quitté sa planète, le petit prince a traversé plusieurs astéroïdes. Sur le premier d’entre eux, il a rencontré un roi absolutiste qui pensait que tout était sous son commandement. Le garçon lui a demandé, en admettant que l’univers entier lui obéissait, de faire se coucher le soleil. Le roi était incapable de le faire, mais a refusé de l’admettre.

Lire aussi :  Aime-toi, et beaucoup ! : Résumé du livre pour l'estime de soi

Chapitre 11

Sur le deuxième astéroïde, le prince a rencontré un homme cupide, obsédé par l’idée d’être le meilleur et le plus beau. Le garçon prétendait qu’il l’était, car il n’y avait pas d’autre personne sur la planète à qui se comparer.

Chapitre 12

Sa prochaine rencontre se fait avec un alcoolique, qui avoue boire pour oublier la honte de boire.

L’enfant, comme le petit prince, reste dans l’excentricité de la situation. Cependant, en tant qu’adultes, nous comprenons la critique qui consiste à ne pas reconnaître le problème et à essayer de le dissimuler.

Chapitre 13 ?

Le petit prince se retrouve maintenant avec un homme d’affaires. Il est tellement concentré sur sa tâche qu’il écoute à peine son visiteur. Finalement, il lui explique qu’il compte les étoiles. Selon lui, elles lui appartiennent toutes. Lorsqu’il en aura le nombre exact, il l’écrira sur un bout de papier et l’apportera à la banque, cherchant ainsi à rendre son entreprise plus prospère.

En tant qu’adultes, nous comprenons qu’il s’agit d’une référence à l’argent. Nous sommes obsédés par l’idée de le compter, d’en avoir de plus en plus et de pouvoir ensuite dire que nous l’avons et qu’il est à la banque. Ce que nous ne faisons pas, c’est profiter de ces autres choses que nous verrions si nous regardions ailleurs.

Chapitre 14

Le personnage suivant est le seul à laisser une bonne impression au jeune prince. Il s’agit de « L’homme-lanterne ». Sa tâche consiste à allumer et à éteindre une lumière lorsque le jour et la nuit arrivent. C’est un travail difficile car l’alternance entre les deux moments est constante et très rapide. Il n’y a donc pas de pause ni de fin. C’est admirable pour le petit prince, qui apprécie que cet homme fasse quelque chose pour les autres et pas seulement pour lui-même.

Chapitre 15

La planète suivante que le prince visite est la plus grande de toutes. Il y rencontre un géographe qui lui parle d’océans, de mers, de montagnes… Il avoue cependant n’avoir jamais vu aucune de ces choses. Sa mission est seulement de les étudier, pas de les visiter. Le petit garçon lui parle alors de sa planète et de sa fleur, mais le géographe lui répond que les fleurs sont éphémères et ne l’intéressent pas.

Du point de vue de l’adulte, cette rencontre nous parle de la fausse illusion de la connaissance. Nous nous concentrons sur la connaissance des noms, des chiffres, des histoires… Mais la réalité, c’est que nous ne savons pas. De plus, nous n’étudions que ce qui nous intéresse, et passons ainsi à côté de nombreuses autres réalités.

Chapitre 16

Le petit prince, sur les conseils du géographe, décide d’aller sur Terre.

Chapitre 17

Le narrateur s’adresse à nous, lecteurs, et nous fait réfléchir sur le rôle de l’homme sur la Terre. Nous sommes effectivement nombreux, mais très peu par rapport à l’immensité de la planète que nous occupons.

Pour en revenir à l’histoire du petit prince, on nous dit qu’en arrivant sur Terre il a rencontré un serpent. Celui-ci lui a dit que s’il voulait rentrer chez lui, il n’avait qu’à se laisser mordre. Pour un enfant comme le prince, cela était parfaitement logique, ce qui nous amène, nous les adultes, à nous demander pourquoi cela nous semble illogique.

Chapitre 18

Le prince rencontre une fleur qui n’a que trois pétales. Il lui demande comment il peut atteindre la civilisation. La fleur lui répond qu’il peut se joindre à une caravane de nomades qui passe de temps en temps. Les gens qui s’y trouvent n’ont pas de lieu fixe où s’enraciner.

Chapitre 19

Le petit garçon rencontre une grande montagne, ce qui le surprend car les volcans de sa planète ne lui arrivent qu’au genou.

Lorsqu’il la franchit, il atteint un immense désert. Lorsqu’il parle, il reçoit un écho, mais il pense qu’il s’agit des habitants qui répètent tout ce qu’il dit. Il trouve cela étrange et met cela sur le compte du manque d’imagination des habitants.

Chapitre 20

Le petit prince pleure en découvrant un jardin rempli de fleurs comme la sienne, ce qui le fait se sentir petit et insignifiant. Il reconnaît également que sa fleur serait la première à être gênée de voir qu’elle n’est pas la seule comme elle le croyait.

Chapitre 21

C’est le chapitre le plus important et le plus long du livre, qui nous laisse avec de nombreux enseignements en tant qu’adultes et en tant qu’enfants.

Le petit prince rencontre un renard. Il demande au renard d’être son ami et de lui apprendre des choses. Le renard lui répond que ce n’est pas possible, que l’amitié ne s’achète pas et ne se crée pas du jour au lendemain. Qu’il faut y consacrer du temps et apprivoiser l’autre. L’animal explique que les gens n’ont plus d’amis précisément pour cette raison. Parce qu’ils ne passent pas de temps avec eux.

Le renard promet d’apprendre au prince à l’apprivoiser, mais le prévient qu’il doit être patient. Chaque jour qui passe, le renard se rapproche un peu plus de lui. Cependant, un jour, le garçon décide de partir et de poursuivre son chemin. Loin de considérer ce départ comme une « trahison », l’animal lui dit qu’il ne regrette pas de s’être laissé apprivoiser. Il lui explique également que, bien qu’il ne s’en rende pas compte, ils ont tous deux beaucoup appris.

En retournant voir le champ de fleurs, le petit prince (et nous, adultes) comprend tout. Les fleurs sont les mêmes que celles de sa planète, mais la sienne est particulière. Avec elle, il a créé un lien. Sachant cela, il retourne vers le renard, qui énonce l’une des citations les plus célèbres de l’histoire.

On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux.

Chapitre 22

Après avoir dit au revoir au renard, le petit prince rencontre et discute avec un conducteur d’engin. Celui-ci explique que son travail consiste à conduire le véhicule et à transporter des passagers. Cependant, il lui explique également qu’aucun des passagers du train ne sait où il va ou ce qu’il cherche. Au lieu de ça, ils passent la majeure partie du voyage à bâiller et à être mécontents de l’endroit où ils se trouvent. La seule exception, c’est les enfants, qui regardent par la fenêtre et ont la chance de savoir ce qu’ils veulent.

Dans ce chapitre, le train est une métaphore de la vie et de la monotonie. Beaucoup ne font rien pour changer leur routine, laissant aux autres le soin de décider pour eux et se comportant comme des automates.

Chapitre 23

Le prochain personnage que le petit prince rencontre est un vendeur de pilules contre la soif. Ces pilules permettent de gagner près d’une heure par semaine, car elles évitent d’avoir à aller boire de l’eau.

Encore une fois, il s’agit d’une métaphore de la précipitation et de notre obsession à ne pas perdre de temps.

Chapitre 24

Dans ce chapitre, nous revenons au point de rencontre entre l’aviateur et le petit prince : le Sahara. Le garçon a déjà raconté toute son histoire et le pilote l’écoute depuis des jours. Ensemble, maintenant qu’ils n’ont plus d’eau et que le moteur n’est toujours pas prêt, ils décident de partir à la recherche d’un puit.

Le soir, alors qu’ils s’assoient pour se reposer, le petit prince réfléchit à la beauté des étoiles. Lorsqu’il s’endort, l’aviateur le prend dans ses bras et continue à marcher à la recherche d’eau. C’est alors qu’il se rend compte que son compagnon de voyage est aussi beaucoup plus que ce qu’il voit : à l’intérieur de son petit corps, il y a beaucoup de lumière et beaucoup d’amour. Enfin, il tombe sur un puit.

Chapitre 25

L’eau du puit a un goût particulier, précisément parce qu’ils ont travaillé dur pour l’obtenir et qu’ils veulent l’apprécier. Cela amène le prince à réfléchir sur le fait que nous ne trouvons pas ce que nous cherchons parce que nous ne nous arrêtons pas pour l’apprécier. Si nous le faisions, nous nous rendrions compte qu’une gorgée d’eau ou une rose suffisent.

Lire aussi :  Les 7 habitudes de ceux qui réussissent tout ce qu'ils entreprennent

Le petit prince explique à l’aviateur qu’ils sont revenus à l’endroit où il a atterri, et qu’il veut y rester pendant que l’autre retourne réparer son moteur. Le pilote ne comprend pas très bien pourquoi, mais il se doute que cela a à voir avec la tristesse et la peur.

Chapitre 26

Le lendemain, le pilote revient à l’endroit où il a laissé le prince pour lui annoncer qu’il a réparé le moteur. Il le retrouve au même endroit, en train de parler au serpent. Pensant que le serpent veut tuer le petit garçon, il lui tire dessus, mais l’animal s’échappe.

Lorsqu’il s’approche du petit prince, celui-ci lui dit qu’il sait déjà que son moteur est réparé et qu’il rentre lui aussi à la maison. Cela fait un an qu’il est descendu sur Terre, et sa planète sera bientôt à nouveau proche et il lui sera possible de l’atteindre. Le pilote est triste et son ami aussi, car ils devront se dire au revoir. Mais le petit prince lui dit que lorsqu’il lui manquera, il n’aura qu’à regarder les étoiles. Dans l’une d’elle, il sera en train de lui sourire.

Le garçon demande à l’aviateur de partir avant l’arrivée du serpent, car il ne veut pas que celui-ci voie comment le serpent l’aide à rentrer chez lui. Le pilote ne se laisse pas facilement convaincre et finit par suivre son ami jusqu’à sa rencontre avec l’animal. Là, le serpent attrape le petit prince et celui-ci disparaît.

Chapitre 27

Dans le dernier chapitre, le pilote revient au moment présent. Il nous dit que c’est la première fois qu’il parle de son ami le petit prince. Il soupçonne qu’il a réussi à rentrer chez lui car on n’a jamais retrouvé de cadavre dans le désert. Il avoue aussi que la nuit, il entend un rire venant des étoiles. L’aviateur n’est pas sûr de ce qu’il est advenu du petit prince, mais ce qu’il sait, c’est que leur amitié demeure.

 

Étude des personnages du Petit Prince?

Les significations des personnages du Petit Prince soulèvent de nombreux doutes chez les lecteurs. Il s’agit en réalité de grandes métaphores. Pour vous aider à comprendre leur valeur dans le roman, nous avons répondu aux questions les plus fréquemment posées à leur sujet.

À quoi ressemble le Petit Prince ?

C’est un petit garçon dont on sait, d’après les illustrations, qu’il porte une cape et une épée. Cependant, la principale caractéristique du petit prince est qu’il pose beaucoup de questions. Et que, pour son jeune âge, il a un caractère philosophique. D’après les descriptions qu’il fait de sa planète, nous comprenons qu’il est encore très innocent.

On peut donc dire que l’identité du petit prince est celle d’un enfant plein d’amour, désireux d’explorer le monde. Son but est d’apprendre le plus possible et de tout découvrir avec curiosité, gentillesse et respect. Son regard innocent et son cœur sont ses guides, contrairement aux adultes qu’il rencontre et qui ne voient que ce que leurs yeux veulent voir.

Le renard et sa relation avec le petit prince

Cet animal est celui qui transmet le plus de connaissances au petit prince. Des métaphore de la philosophie et de la psychologie, ainsi que des apprentissages sur le développement personnel. Par exemple, en s’apprivoisant mutuellement, le renard lui apprend à créer une relation et un lien uniques. Ainsi, l’amitié entre les deux personnages est basée sur la confiance et le respect.

L’une des choses que nous apprenons sur le renard, outre le fait que sa personnalité est calme et solitaire, c’est que son jour préféré est le jeudi. En effet, c’est le seul jour où les chasseurs sont en vacances et lui permettent de se reposer.

Quelle est la signification du personnage de la rose dans Le Petit Prince?

C’est la fleur que le petit prince a trouvée sur sa planète. Elle est unique et très spéciale. Le protagoniste prend soin d’elle avec amour malgré ses nombreuses exigences.

Avant que le petit prince ne comprenne la valeur de l’amitié, la relation avec sa rose était un peu toxique. En effet, la rose était égoïste et capricieuse. Par exemple, elle demande au petit prince un paravent et un ballon pour la protéger du vent. Elle ne se rend compte de tout ce que son ami fait pour elle que lorsqu’il décide de partir. C’est alors que la rose dit au petit prince : « J’ai été idiote. Je vous demande pardon. Essayez d’être heureux », reconnaissant son erreur et acceptant l’adieu, même s’il fait mal.

La relation se détériore encore plus lorsque le petit prince voit les autres roses. Il se sent alors trompé et triste, car il pense que sa rose n’a rien de d’exceptionnel. Il avait toujours pensé (et la rose elle-même le lui avait assuré) qu’elle était la seule et que cela la rendait spéciale.

Cependant, comme le souligne le renard, la relation entre la rose et le petit prince sera toujours spéciale. Une chose est spéciale en raison de l’amour que nous lui portons, et non en raison de son apparence physique.

La rose a donc de nombreuses significations dans Le Petit Prince. Elle représente l’amour pur et l’innocence. En même temps, elle reflète l’empathie et le besoin de comprendre, de respecter, de protéger et d’admirer l’imperfection.

Il s’agit enfin d’une métaphore pour Consuelo, la femme de l’auteur.

Quelle est la signification du serpent dans Le Petit Prince ?

Le serpent est non seulement le premier personnage que le petit prince rencontre sur Terre, mais aussi celui qui peut le ramener à la maison lorsqu’il se sent le plus seul.

Le boa représente le tentation. Le protagoniste la rencontre au moment où il se sent le plus seul et, d’une certaine manière, le serpent semble vouloir en profiter. C’est pourquoi il lui dit que s’il le laisse le mordre, il pourra retourner sur sa planète. Mais il représente aussi la solitude, car le petit prince ne lui fait pas tout à fait confiance et continue à se sentir seul même en sa présence.

 

Que représentent les dessins dans Le Petit Prince?

En lisant notre résumé du Petit Prince, avez-vous remarqué que les dessins sont très importants ? Ils sont en effet lourds de sens, c’est pourquoi nous voulons les analyser plus en détail.

Que représente l’éléphant dans Le Petit Prince?

Le dessin de l’éléphant montre à quel point il peut être trompeur de tout interpréter avec nos seuls yeux. Se fier uniquement aux apparences, comme le font les adultes lorsqu’ils voient l’image du boa et de l’éléphant, signifie que nous pouvons nous tromper et ne pas comprendre les autres.

Quelle est la signification de le mouton dans Le Petit Prince ?

Le mouton, c’est l’image que le petit prince demande au pilote de dessiner. Il représente son besoin d’un ami. Mais il présente aussi un danger : celui de manger sa rose. Il s’agit en fait d’une réflexion sur la façon dont l’amitié peut parfois nous blesser.

Que signifie le chapeau dans Le Petit Prince ?

Le chapeau représente la mauvaise interprétation que les adultes font de l’image du boa et de l’éléphant. Il montre à quel point les apparences peuvent être trompeuses.

 

Qu’est-ce que l’amour selon Le Petit Prince?

L‘amour, pour le petit prince, c’est un lien dans lequel vous acceptez, attendez et respectez l’autre, en plaçant parfois ses intérêts au-dessus des vôtres, comme il l’a fait avec la rose.

Le petit prince, dans son adieu à la rose, pose une question :  » Quelle est la différence entre « vouloir » et « aimer ? Voici ce qu’il nous dit. « Aimer, c’est souhaiter le meilleur pour l’autre, même si ses motivations sont très différentes. Aimer, c’est vous permettre d’être heureux, même si votre chemin est différent du mien. C’est un sentiment désintéressé qui naît dans le don de soi. C’est se donner complètement à partir du cœur. Et c’est pourquoi l’amour ne sera jamais la cause de la souffrance ».

Lire aussi :  Résumé de "L'attrape-cœurs" par l'auteur J. D. Salinger

 

Antoine de Saint-Exupéry : tout sur l’auteur du Petit Prince

Antoine de Saint-Exupéry est écrivain et aviateur français, célèbre pour avoir écrit Le Petit Prince. Sa vie est pleine d’aventures, à l’image de celles des personnages principaux de son œuvre.

Vie et mort d’Antoine de Saint-Exupéry

L’écrivain Antoine de Saint-Exupéry est né le 29 juin 1900 à Lyon, en France. Outre l’ampleur de son œuvre, nous retenons également sa mort mystérieuse le 31 juillet 1944. A l’image de son personnage, Saint-Exupéry était un aviateur. Son dernier vol s’est déroulé dans la France occupée par les nazis, durant lequel il aurait probablement été abattu par un chasseur allemand.

Autour du livre Le Petit Prince

Antoine de Saint-Exupéry a écrit et publié Le Petit Prince en 1943, en avril. L’œuvre a été écrite à New York, où il a dû s’exiler avec sa femme. Pour cette raison, l’œuvre a eu un éditeur américain (« Reynal &amp ; Hitchcock ») et un éditeur français (« Éditions Gallimard »). Depuis sa parution, le livre a été publié dans tous les pays du monde et a été traduit dans plus de 250 langues et dialectes.

L‘objectif de l’auteur avec l’écriture du Petit Prince, c’était de représenter l’enfant qui sommeille en chacun de nous. D’illustrer l’importance de se connecter à notre enfance et à cette façon unique et innocente de voir le monde. Nous comprenons que l’auteur du Petit Prince estime que les enfants apportent une vision unique du monde, qu’il ne faut pas oublier en grandissant. C’est un peu là le noyau dur de l’histoire : la lutte entre l’adulte et l’enfant, qui ne veut pas partir du tout.

À quel genre littéraire appartient Le Petit Prince?

Pour construire l’histoire, Antoine de Saint-Exupéry a fait le choix du narrateur omniscient. Le pilote, qui raconte l’histoire, sait tout ce qu’il s’est passé et est capable de transmettre les émotions de tous les personnages. L’écrivain a pris soin d’inclure divers éléments et personnages qui lui ont permis de développer ses métaphores et ses idées philosophiques.

Pour ces raisons, on considère que l’œuvre peut être classée dans le genre « récit de vie », caractérisé par la narration d’événements apparemment arbitraires dans la vie d’un personnage (ici le petit prince), parfois sans fin claire.

 

Pourquoi lire Le Petit Prince ?

On peut dire que la lecture du Petit Prince est importante pour les leçons qu’elle enseigne sur l’amour et l’amitié. En outre, chacun des personnages nous fait réfléchir sur les attitudes que nous avons dans notre vie d’adulte, où nous sommes plus préoccupés de compter l’argent que de regarder ce qu’il se passe autour de nous.

Malgré le fait que de nombreuses personnes le considèrent comme une lecture « enfantine », Le Petit Prince n’est pas un livre pour enfants. Le génie de Saint-Exupéry, c’est d’avoir créé une histoire compréhensible pour les enfants et les adultes. Tandis que le public enfantin s’identifie pleinement aux idées et aux sentiments du petit prince, le public adulte est capable de se connecter à son propre moi enfantin.

Le Petit Prince est incontournable parce qu’il nous offre une main tendue vers l’avenir. Vers une vie plus unique, où l’on se préoccupe des choses vraiment importantes, celles qui sont invisibles à l’œil mais pas au cœur.

Le sens du Petit Prince

L’œuvre est donc une ode à l’enfance qui, bien qu’elle passe dans le temps, reste toujours en nous. Le tout, c’est de ne pas l’oublier et de retrouver une vision innocente de la réalité.

Nous pensons qu’il est nécessaire de lire Le Petit Prince au moins une fois dans sa vie, car chaque nouvelle immersion dans l’histoire apporte un nouvel apprentissage. Comme il existe de nombreuses éditions, vous pouvez le trouver en format physique, mais aussi sur Amazon Kindle.

 

Le Petit Prince: analyse de la morale

La grande morale finale du roman Le Petit Prince reste la valeur de l’amitié. Grâce à sa relation avec le renard et la rose, le protagoniste se rend compte de l’importance des amis. Cela se fait sur la base du respect mutuel (même pour les imperfections), de la confiance et de l’attention.

Cette morale s’étend au fait que chaque personne avec laquelle nous entrons en contact dans la vie nous apporte quelque chose. Nous pouvons être différents, comme c’est le cas du petit prince avec les personnages qu’il rencontre tels que le roi ou le cupide. Mais nous devons apprécier chaque amitié pour ce qu’elle est et s’éloigner de celles qui ne nous apportent rien de bon, en recueillant les leçons qu’elles nous laissent.

D’autre part, nous apprenons ici que le matériel n’a pas d’intérêt réel. Ce que nous voyons avec nos yeux peut être trompeur et nous donner une fausse idée de notre valeur (comme ce fut le cas pour le roi). Or, ce qui n’est pas devant nous, ce qui est invisible à l’œil (les relations avec les autres et avec soi-même), là est la vraie richesse. Le livre nous donne les clés pour apprendre à regarder avec le cœur.

En conclusion, les valeurs du livre Le Petit Prince sont principalement l’amitié et l’amour. Mais c’est une histoire qui nous invite à ressentir toutes les émotions, de la tristesse au bonheur en passant par la nostalgie et la curiosité. C’est parce qu’il est si complet que ce conte est devenu si essentiel dans la littérature jeunesse.

La lecture du Petit Prince figure toujours sur votre liste de choses à faire ? N’attendez plus et entrez dans l’une des plus belles histoires de la littérature française !

A propos de l’auteur
Lauriane

En tant que spécialiste de la littérature Européenne, j'ai toujours été intéressée par les différentes façons dont les écrivains de différentes cultures abordent leur travail. Je suis née en France, et mes parents étaient tous deux enseignants. J'ai grandi dans un foyer rempli de livres, et mon amour pour la littérature s'est développé très tôt.

J'ai étudié l'anglais à l'université et, une fois diplômée, j'ai déménagé à Londres pour poursuivre ma passion pour l'écriture. Je vis maintenant Nice depuis plus de dix ans, et mon travail a été publié au sein de plusieurs sites Web, magazines et revues spécialisées.

J'ai bien évidemment étudié en profondeur tous les classiques de la littérature espagnole, française, anglaise. Mais ce que j'aime vraiment, c'est explorer le travail d'écrivains contemporains issus de cultures et de milieux différents. À mon avis, il n'y a pas une seule "bonne" façon d'écrire de la littérature. Chaque écrivain a sa propre voix unique, et c'est cette diversité qui rend la littérature si intéressante.

Je crois que chaque personne a une histoire à raconter, et c'est pourquoi je pense qu'il est important d'en parler. C'est ainsi que je m'intéresse particulièrement à la manière dont ils sont influencés par leur milieu culturel. Je crois que la littérature peut être un outil puissant pour comprendre le monde qui nous entoure, et je m'efforce d'apporter cette compréhension à mes lecteurs.

Je suis toujours à la recherche d'écrivains nouveaux et passionnants à lire, et j'espère que mes articles et résumés de livres vous feront découvrir quelques-uns des meilleurs ouvrages contemporains du monde entier. Merci de vous joindre à moi dans ce voyage littéraire !