Aller au contenu
Accueil » Blog » « Les secrets d’un esprit millionnaire », Harv Eker : Résumé

« Les secrets d’un esprit millionnaire », Harv Eker : Résumé

Publié en 2005, le livre « Los secretos de la mente millonaria » (Les secrets d’un esprit millionnaire) regorge d’enseignements qui sont toujours d’actualité.

Son auteur, T. Harv Eker, est devenu un gourou de l’économie, de la finance et de l’entraide depuis la publication de ce livre qui est sans aucun doute une référence dans ces secteurs. L’un de ces livres qui ne peut pas manquer dans votre bibliothèque. Poursuivez votre lecture, analysons-le ensemble et travaillez sans attendre à votre développement personnel pour progresser toujours plus haut !

 

Quelle est l’idée centrale derrière « Les secrets d’un esprit millionnaire » ?

« Les secrets d’un esprit millionnaire » a été écrit dans un but bien précis. Nous montrer quels sont ces comportements et ces idées de notre subconscient qui nous empêchent de progresser et d’accroître notre richesse.

Sous cette prémisse, Harv Eker nous présente un ensemble de pensées et de comportements limitants que nous avons globalement tous face à l’argent. Et tout comme il nous montre quelles sont ces attitudes désastreuses, il nous montre comment changer cela. Et développer « un esprit millionnaire ».

L’auteur insiste beaucoup sur le fait qu’il ne suffit pas de lire le livre une fois, mais qu’il faut l’étudier à fond et effectuer un vrai travail de connaissance de soi. Ce n’est qu’alors que nous pourrons reconnaître les croyances qui nous retiennent, et que nous pourrons ainsi les analyser et les rejeter.

Prochaine étape, reproduire le parcours de ces travailleurs qui sont passés à un patrimoine à 7 chiffres… Voire plus !

 

Les secrets d’un esprit millionnaire : résumé par chapitres

« Les secrets d’un esprit millionnaire » ne contient que deux chapitres ou parties. De nombreux concepts y sont toutefois développés, que nous allons parcourir ensemble.

 

Première partie

Le concept principal que T. Harv Eker développe dans cette première partie est celui du « pattern of money », qui est aussi l’idée sur laquelle s’articulent le livre dans sa globalité.

Selon l’auteur, nous avons tous notre propre conception de l’argent. Et c’est cette mentalité individuelle qui déterminera notre vie et nos décisions financières.

Quelle vision de l’argent dans Les secrets d’un esprit millionnaire ?

Notre plan financier personnel est le résultat de nos pensées, nos sentiments et nos actions, qui définissent notre rapport aux finances. Peu importent nos connaissances sur la gestion de l’argent. Si notre mentalité (notre vision de l’argent) n’est pas correcte et qu’elle n’est pas apte à générer de la richesse, nous ne parviendrons à rien. Pire encore, Harv Eker suggère que nous pourrions tout perdre dans ces conditions.

C’est ce qui est régulièrement arrivé aux gagnants de la loterie. Derrière cette richesse instantanée, une vision de l’argent qui est restée identique, qui pousse à la mauvaise gestion et à la perte.

L’auteur déclare pourtant que nous pouvons obtenir tout ce à quoi notre esprit se prépare. Si vous avez l’esprit d’un millionnaire, vous ne vous contenterez pas de gagner quelques milliers d’euros par mois, même si cela vous permet de vivre confortablement. À l’inverse, une personne qui se serait programmée pour gagner un millier d’euros par mois se satisferait de sa situation. Et ne saurait pas comment gérer davantage d’argent.

Le pouvoir de l’affirmation

La façon dont vous vous parlez influence votre façon de penser. C’est pourquoi, dans Les secrets d’un esprit millionnaire, T. Harv Eker accorde une grande importance aux déclarations, qui sont essentiellement des déclarations intentionnelles que vous vous dites pour vous convaincre d’une réalité. Cela peut sembler très métaphysique, mais cela vaut définitivement la peine d’être compris.

Ces prières positives ont de l’énergie et atteignent votre subconscient. Essayez de vous lever chaque matin en vous disant : « Aujourd’hui va être une belle journée pleine d’opportunités ! » Essayez, juste pour voir. Ainsi, vous programmez automatiquement votre cerveau pour passer une bonne journée et rechercher ces fameuses grandes opportunités. D’une certaine manière, elles agissent comme des rappels de ce que vous voulez réaliser, et vous rapprochent de cet accomplissement.

La possibilité de devenir millionnaire est bien réelle au fond. Mais si vous n’y croyez pas et n’en faites pas une intention, cela restera simplement une autre de vos aspirations.

À l’origine du modèle monétaire

Le modèle monétaire n’est pas formé par nous-même, mais par toutes les contributions que nous avons reçues, en particulier pendant l’enfance. Non seulement notre famille mais les médias ou les professeurs qui nous ont amené à penser d’une manière spécifique à l’argent (et à d’autres aspects vitaux). Des idées préconçues, qui nous ont été inculquées.

Harv Eker nous explique que ce modèle découle de trois facteurs bien spécifique, qu’il prend le temps de nous détailler un par un.

La programmation verbale

Tout ce que l’on nous a dit sur l’argent s’est infiltré dans notre subconscient. Des phrases comme « l’argent ne pousse pas sur les arbres », « c’est trop cher », « l’argent ne fait pas le bonheur »… continuent de résonner en nous. Et marquent notre rapport actuel à la richesse.

Cependant, ces déclarations ne sont pas forcément toutes vraies. Si vous y avez cru simplement en les entendant, écouter d’autres types de phrases pourrait vous aider à intérioriser d’autres idées. Et ainsi à changer votre modèle d’argent. Pour le faire, suivez ces étapes:

  • Prenez conscience de ces phrases qui vous ont marqué dans votre enfance et écrivez-les.
  • Faites un exercice de réflexion pour comprendre l’impact que ces idées ont eu sur vous.
  • Dissociez ces idées de votre esprit. Elles ne vous définissent pas, ni ne définissent l’argent.
  • Déterminez quelles nouvelles phrases vous permettront de mieux aborder la richesse.

Ce que j’ai entendu sur l’argent n’est pas vrai. Je décide d’adopter de nouvelles façons de penser qui contribuent à mon bonheur et à ma prospérité.

T. Harv Eker

Modèles de référence

Comme l’expert en économie et en investissement Robert Kiyosaki l’a déjà souligné dans Rich Dad, Poor Dad, ce que nous voyons de nos propres yeux façonne notre mode de pensée. Si nous avons été élevés dans une famille qui gaspillait de l’argent et n’arrivait pas à épargner, il est très probable que nous répéterons ces repères. En revanche, une famille dont la gestion financière a été bonne, qui a eu des entrepreneurs en son sein et qui a eu une facilité à investir… Transmettra cet état d’esprit et cette attitude à ses enfants.

Quelles que soient ces habitudes, surtout si elles sont négatives pour vous maintenant : éloignez-vous d’elles. Et créez de nouvelles routines qui vous connecteront à l’argent de manière plus productive.

Cas concrets

Outre les phrases ou les habitudes que nous avons entendues, vues et répétées durant notre enfance, des incidents spécifiques jouent également un rôle non négligeable. Des situations qui semblaient insignifiantes au départ, mais qui ont été fondamentales dans la formation de notre modèle monétaire.

Pensez à ce jouet que vous avez toujours voulu mais qui a toujours été trop cher. Aux disputes constantes entre votre père et votre mère parce que le compte était dans le rouge. Tous ces moments vous ont amené à générer des sentiments vis-à-vis de l’argent (peur de le perdre, frustration de ne pas en avoir…).

Encore une fois, prenez-en conscience. Lâchez-prise et faites évoluer vos sentiments.

Deuxième partie

Tout comme la première partie de Les secrets d’un esprit millionnaire se concentre sur le schéma monétaire, dans cette deuxième section, T. Harv Eker développe les « archives de la richesse ». Au nombre de dix-sept, chacune d’elles nous expose une différence spécifique dans la façon dont les « riches » et les « pauvres » se comportent vis-à-vis de l’argent.

Quelles sont les archives de la richesse dans Les secrets d’un esprit millionnaire ?

Chaque pensée que nous nourrissons sur l’argent est conservée dans un fichier, comme une bibliothèque. C’est ce que l’auteur appelle l' »archive de la richesse ».

Imaginez, vous êtes un acheteur ou une acheteuse compulsif(ve). Dans votre archive patrimoniale, vous avez gardé l’idée que faire du shopping fait toujours du bien. Même si, à un moment donné, vous décidez qu’il est temps d’épargner, rien n’y fera. Lorsque vous passerez par un centre commercial, vous ferez systématiquement chauffer votre carte bleue. Pourquoi ? Parce que cette idée d’épargne est bien plus faible que l’impulsion à la dépense, qui elle est bien conservée dans votre dossier patrimonial.

Au contraire, comme le dit à juste titre T. Harv Eker :

Si vous avez la prospérité financière dans vos archives mentales, vous prendrez naturellement les décisions qui vous permettront d’y accéder.

Il semble en effet que la mentalité des « riches » et des « pauvres » soit très différente. Leurs archives monétaires leur font entretenir certaines attitudes concernant l’administration et l’optimisation de leur patrimoine.

Mais il est possible d’adopter une autre mentalité. C’est ce que les archives qui vont suivre vous permettent notamment de débloquer.

Archive 1

La réussite ne vient pas seule et les riches le savent. Pendant ce temps, les pauvres assument un rôle de victime et blâment les autres pour leurs échecs financiers. Il vaudrait mieux plutôt prendre en charge votre patrimoine, et assumer la responsabilité des décisions que nous prenons (bonnes et mauvaises).

Archive 2

Combien d’argent aimeriez-vous gagner ? Si vous vous contentez de ce dont vous avez besoin pour vivre uniquement, vous n’obtiendrez jamais que ça. La différence avec les riches, c’est qu’ils jouent avec l’argent pour gagner. Pas pour perdre.

Archive 3

Les personnes riches le sont car elles se sont engagées dans cette idée. Cela demande du courage, des connaissances, des efforts et de la persévérance. Ce n’est qu’en gardant une attitude proactive à l’égard de l’idée de devenir riche que vous l’obtiendrez. Et pour cela, il faut être prêt (au moins pour un certain temps) à travailler plus d’heures. À réduire ses dépenses ou à oser investir.

Archive 4

Les pauvres de leur côté se sont habitués à penser petit. Tandis que les riches ne se lassent jamais de voir grand. Il ne s’agit pas seulement de vous, mais de toutes les personnes qui vous entourent. Pour faire de grandes choses, vous devez croire que vous pouvez les faire.

Archive 5

Lorsqu’un problème se présente, les riches le voient comme une opportunité. Les pauvres, comme un obstacle insurmontable. Une perspective optimiste ou pessimiste fera toute la différence. Le but, c’est de croire que vous réussirez quand même et de ne pas vous préparer sans fin jusqu’à ce que le problème (qui était en fait une excellente opportunité) disparaisse. Lancez-vous plutôt, et mettez toutes les chances de votre côté !

Lire aussi :  "La Réalité et le Désir" : retour sur l'œuvre de Luis Cernuda

Archive 6

Envier les riches ? Penser qu’ils sont tous mauvais et corrompus ? Cela fait partie des archives de votre patrimoine. Une personne riche en revanche est moins susceptible de ressentir la jalousie (qui n’est rien d’autre que la frustration de ne pas être l’autre), mais plus encline à se laisser aller à l’admiration. Les pensées que vous avez concernant le succès des autres influenceront votre propre prospérité. Rappelez-vous également que l’argent est neutre : il ne rend personne plus mauvais ou plus bon. Tout dépend de ce qui vous a été inculqué.

Archive 7

L’entourage compte, et c’est pourquoi les riches veillent davantage à s’entourer des bonnes personnes, qu’il s’agisse de soutien ou d’exemple à suivre. Les pauvres, en revanche, y prêtent moins attention et finissent par s’identifier à des personnes qui voient le succès comme quelque chose de lointain. Le conseil de T. Harv Eker ? Lisez les biographies des personnes riches qui vous inspirent. Imprégnez-vous de leur discours et, si vous en avez l’occasion, envoyez-leur même un e-mail pour discuter avec eux !

Archive 8

L’extrême modestie est néfaste. Les riches n’ont pas peur de se vendre ou de se promouvoir. Les pauvres sont restés fidèles à l’idée (enracinée en nous par la programmation verbale et les modèles) que l’arrogance et la réussite sont foncièrement discutables. Il ne s’agit pas d’arrogance en réalité, mais de savoir montrer notre valeur et de la vendre.

Archive 9

Les riches grandissent face à leurs problèmes, là où les pauvres se sentent inférieurs devant eux. Accumuler des richesses n’est pas une promenade de santé. Il y a forcément de nombreux défis à relever. Cependant, qui a la bonne mentalité se concentre sur l’objectif et non sur le problème. En cherchant un moyen de le résoudre sans se laisser dépasser.

Archive 10

Peut-être êtes-vous doué pour donner, mais moins doué pour recevoir ? Voilà une chose qui n’arrive pas aux riches. Ils sont capables de recevoir en toute sécurité de l’argent, des compliments, des cadeaux… Mais aussi des critiques. Dans le même temps, les pauvres vivent avec l’idée qu’il vaut toujours mieux donner que recevoir. La clé est dans l’équilibre pourtant. Être trop généreux nous éloignera de la richesse.

Archive 11

Les pauvres acceptent que leurs patrons les rémunèrent en fonction du temps qu’ils consacrent au travail. Cela limite leur croissance et celle de leur richesse, puisqu’il y a un nombre maximum d’heures qu’ils peuvent travailler par jour ou par semaine. Les grands millionnaires du monde se concentrent plutôt sur les résultats et adaptent leur salaire à ceux-ci.

Archive 12

Qui a dit qu’il fallait choisir ? Les pauvres pensent que lorsqu’on leur laisse le choix entre deux options, ils ne devraient en choisir qu’une, rejetant ainsi l’abondance. Les riches, en revanche, s’en tiennent aux deux options.

Archive 13

La richesse est bien plus que la masse salariale à la fin du mois. Ou ce qui se trouve dans un seul compte bancaire. Les gens riches le savent, et c’est pourquoi ils se consacrent à la gestion et à l’expansion de leur valeur nette (la valeur de leur entreprise, de l’immobilier, des investissements, de l’épargne…). Si vous voulez changer de mentalité, commencez à construire votre patrimoine.

Archive 14

Les riches ne sont pas plus intelligents que les pauvres. Mais ils gèrent mieux leur argent et, par conséquent, en attirent davantage. Il est possible que vous ayez été programmé pour ne pas savoir gérer vos finances, puisque l’enseignement dans ce domaine n’est pas inclus dans les écoles. Mais il n’est pas trop tard pour changer de mentalité. Le secret ? Apprendre et suivre quelques règles simples sur l’épargne et l’investissement. Il ne s’agit pas d’être milliardaire, mais de pouvoir vivre confortablement sans que l’argent ne soit un souci. Et pour cela, la clé est de bien le gérer.

Archive 15

Les riches font travailler leur argent pour eux. Les pauvres, en revanche, travaillent pour de l’argent. Avez-vous entendu parler des actifs ? Ce sont ces actifs qui génèrent de l’argent sans que vous n’ayez à faire quoi que ce soit (droit d’auteur d’un livre, immobilier, investissements à intérêts composés…). Les millionnaires investissent là où les pauvres ne font que consacrer de l’argent à leurs dépenses.

Archive 16

Les riches ne laissent pas la peur les arrêter. La peur et les doutes sur l’investissement sont réels et sont la raison pour laquelle de nombreuses personnes ratent de grandes opportunités. Pour entrer dans la richesse, vous devez sortir de votre zone de confort.

Archive 17

Les riches n’arrêtent jamais d’apprendre, mais les pauvres pensent qu’ils savent déjà tout. Ceci est important, car la richesse ne grandit que si vous grandissez. Si vous pensez que vous n’avez pas besoin d’en savoir plus, remettez-vous en question. Il est important que vous lisiez, écoutiez différents points de vue et que vous ne soyez pas obsédé par le fait de prouver constamment que vous avez raison. La plupart des grands entrepreneurs que vous connaissez ont ou ont eu des mentors plus riches qu’eux grâce à qui ils sont arrivés là où ils en sont maintenant.

17 choses que font les riches et que les pauvres ne savent pas

Les secrets d’un esprit millionnaire soulève de nombreuses thèses sur l’argent.

Au total, T. Harv Eker nous propose 17 idées dans lesquelles il explique comment la différence de mentalité distingue généralement un pauvre d’un riche. Voyons cela plus en détails !

Idée 1 : « Je crée ma vie » versus « La vie ne se contrôle pas »

La mentalité des riches face à la vie est très différente de celle des pauvres. Les premiers la gèrent, les seconds se laissent gérer par elle.

Principe

Les riches se croient maîtres de leur vie et agissent comme s’ils l’étaient.
Les pauvres, en revanche, adoptent une attitude plus pessimiste ou conformiste. En acceptant ce qui arrive et les affecte.

Méthode

Jouez-vous habituellement la victime et blâmez-vous les autres quand quelque chose vous arrive ? Changez cela. Assumez la responsabilité de ce que vous obtenez. Même si cela n’est pas toujours de votre faute, prendre vos responsabilités vous aidera à trouver une solution adaptée.
Evitez également de vous plaindre, vous ne ferez qu’attirer plus de négativité.

Exemple

Combien de fois avez-vous raté le bus ? Dans ces moments là, tandis que vous le regardez s’éloigner, vous pensez à toutes ces choses qui vous ont empêché d’arriver à l’heure. Le voisin qui a pris l’ascenseur lorsque vous vouliez descendre. Les feux tricolores, plus longs en rouge qu’en vert pour les piétons. Le chauffeur de bus qui ne vous a pas attendu alors que vous lui faisiez signe… Au lieu d’entrer dans cette boucle mentale, acceptez d’être arrivé en retard. La prochaine fois, vous partirez plus tôt ou emprunterez un autre itinéraire.

Idée 2 : Les riches jouent avec de l’argent pour gagner. Les pauvres essaient de ne pas le perdre

Voilà une chose dont Robert Kiyosaki parlait déjà dans Rich Dad, Poor Dad. Les pauvres sont focalisés sur le fait de ne pas perdre d’argent au lieu d’en gagner. En évitant les risques, ils ne font qu’entretenir une situation parfois précaire.

Principe

Si votre objectif est de ne pas perdre, vous ne vous concentrez pas sur ce qui est vraiment important : gagner.
Les riches dirigent toutes leurs actions vers gagner plus d’argent, c’est pourquoi ils sont toujours à la recherche de nouvelles opportunités pour continuer à s’enrichir.
Lorsqu’une personne riche voit une situation défavorable (dans l’environnement de l’investissement par exemple), elle essaie de la changer.

Méthode

Vous souhaitez augmenter vos revenus ? Faites-en un objectif et faites une liste des étapes à suivre pour l’atteindre (changer de travail, économiser 10% de plus chaque mois, demander une augmentation de salaire…).

Exemple

Fut un temps où Donald Trump, l’un des plus grands millionnaires de la planète, a presque tout perdu. Jouer pour gagner plus implique une importante marge d’erreur. Et pourtant, grâce à sa mentalité, il a réussi à renflouer sa fortune et à accumuler à nouveau des millions.

Idée 3 : Les riches s’engagent à être riches, tandis que les pauvres veulent être riches

Si vous ne savez pas ce que vous voulez, vous ne l’obtiendrez jamais. C’est là la différence entre être riche et être pauvre. Les premiers savent exactement ce que sera leur vie avec plus d’argent. Les pauvres se contentent d’en vouloir, en termes tout à fait relatifs.

Principe

Les riches font tout leur possible pour accumuler de plus en plus de richesses.
Il ne suffit pas de souhaiter, il faut faire quelque chose et s’y engager.

Méthode

Élaborez un plan financier et consacrez des heures de travail à sa mise en pratique.
Fixez-vous des objectifs périodiques et réalisables.

Exemple

T. Harv Eker affirme que le changement dans sa vie est survenu lorsqu’il s’est engagé dans l’idée de devenir riche. C’est ainsi que ses 2 000 euros initiaux se sont transformés en près de 2 millions. La clé fut d’éliminer ces pensées qui n’alimentaient pas son idée de la richesse.

Idée 4 : Les riches voient grand et les pauvres restent petits

« Pourquoi essayer si je ne vais pas y arriver? »

Si telle est la question que vous vous posez habituellement, il est temps de la transformer en affirmation : « Je vais essayer d’y parvenir ! »

Principe

Pour réaliser quelque chose, il faut d’abord croire que nous pouvons le faire.
Chaque entreprise a commencé petite. Une petite PME, qui croyait en sa capacité à devenir grande.
Il ne faut pas avoir peur de rêver.

Méthode

Si votre entourage vous impose des limites, cherchez les personnes qui vous accompagneront dans ce changement de mentalité et dans votre tentative de gagner plus d’argent.
Ne vous fixez pas non plus de limites vous-même.

Exemple

An Mexique, l’entrepreneur Andrés García Gasca a lancé son entreprise Trisol (qui réutilise des pneus de voiture usagés pour fabriquer des matières premières) à l’université dans le cadre d’un projet de classe. Il ne l’a jamais envisagé comme un simple projet. Il a plutôt cru en son potentiel et a concrétisé sa réussite.

Lire aussi :  "Coplas a la muerte de su padre" : Résumé et analyse de l'œuvre

Idée 5 : Les riches se concentrent sur les opportunités et les pauvres sur les obstacles

Un problème peut être une opportunité ou un obstacle, selon la façon dont vous le voyez.

Principe

La façon dont nous voyons les choses influence la façon dont nous agissons à leur égard.
Les personnes optimistes réussissent généralement dans ce qu’elles entreprennent, tandis que les pessimistes subissent davantage de mauvaises choses.
Les problèmes seront toujours là. La clé, c’est de savoir comment les traiter.

Méthode

Lorsqu’un obstacle se présente devant vous, trouvez un moyen de le transformer en opportunité.

Exemple

Parlons licenciement ici. Après le premier moment de choc et les craintes initiales, il est possible d’y trouver finalement du positif (opportunité de trouver un nouveau poste, utilisation des allocations chômage pour travailler sur son propre projet, formation à la vente et aux investissements…).
Voyagez dans votre passé et pensez à cette situation qui vous a causé tant d’inconfort et dont vous pensiez que rien de bon ne sortirait jamais. Maintenant, analysez ce qui vous a été bénéfique. Vous trouverez sûrement de nombreuses choses et vous sentirez reconnaissant pour ces opportunités qui ont surgi à partir d’un obstacle !

Idée 6 : Les riches admirent. Les pauvres regardent avec envie ceux qui ont de l’argent

Vouloir apprendre de ceux qui leur ressemblent ou qui ont plus d’argent pousse les riches à continuer d’accumuler des richesses. Au lieu de cela, les pauvres sont envieux et agacés par les riches, omettant les leçons qu’ils pourraient en tirer.

Principe

Les pauvres méprisent les riches et justifient leur succès par la « chance ».
Critiquer est facile, mais cela n’apporte rien.
Les gens sont bons ou mauvais, peu importe combien d’argent ils ont en banque.

Méthode

Pensez à cette personne riche que vous méprisez. Plutôt que d’entretenir vos critiques, recherchez sa biographie sur Google ou achetez l’un de ses livres. Tirez des leçons de son histoire et comprenez comment elle en est arrivée là.
Au lieu de vous plaindre des gens qui réussissent, essayez de les imiter.

Exemple

Particulièrement altruiste et généreux, Bill Gates fait partie de ces bonnes personnes qui ne sont pas arrivées là où elles en sont par chance. Son histoire ouvre de grands espoirs, et nous apprend l’importance de la persévérance, de l’effort et aussi de l’échec.
Harv Eker nous raconte également une anecdote très personnelle. Tandis qu’il était dans sa Jaguar en train de distribuer de la nourriture dans un quartier pauvre, des enfants ont éraflé sa voiture. La semaine suivante, il a fait de même, mais avec une voiture de location bas de gamme. Tout le monde le laissa tranquille cette fois-là. La conclusion, c’est que l’action qu’il entreprenait méritait le même respect quelle que soit la voiture utilisée.

Idée 7 : Les riches s’associent aux optimistes et les pauvres aux pessimistes

Notre environnement influence de nombreux aspects de notre vie, y compris l’argent.

Principe

Si vous vous entourez de personnes optimistes, prospères et entreprenantes, vous aurez plus d’options pour apprendre d’elles.
Les personnes riches peuvent vous ouvrir de nombreuses portes.

Méthode

Si vous ne pensez pas connaître des personnes qui réussissent, rendez-vous à des événements de réseautage près de chez vous, à un séminaire, un atelier ou un cours.

Exemple

Saviez-vous que la croissance de Facebook est due, en partie, à Steve Jobs ? Lorsque Mark Zuckerberg a commencé à voir comment son produit se développait, il a voulu s’entourer de personnes qui le feraient avancer, et pour cette raison, il a pris le fondateur d’Apple comme mentor. Les deux se sont régulièrement rencontrés pour discuter affaires.
Warren Buffett, l’un des grands investisseurs du XXe siècle, a également aidé Bill Gates à développer Microsoft.

Idée 8 : Les riches n’ont pas peur de se vendre

Dans The Purple Cow, Seth Godin, véritable référence dans le monde de l’économie et de la vente, insiste fortement sur l’importance de vendre et de ne pas en avoir peur. Harv Eker partage cette idée.

Principe

Les gens riches savent comment promouvoir et vendre ce qu’ils font.
La modestie et l’humilité sont importantes, dans une certaine limite.

Méthode

Quel est votre produit/service/compétence vedette ? Trouvez un moyen d’en parler (préparez un pitch, faites-vous des cartes de visite, parlez fièrement à vos amis de ce que vous faites…).
Croyez ce que vous valez et mettez-y un prix.
Vous avez sûrement accompli de grandes réalisations tout au long de votre vie (professionnelles, personnelles, sportives…). Aussi petites soient-elles, elles comptent. Nous avons trop longtemps été élevés dans la culture de l’extrême modestie. Puisqu’il n’est jamais trop tard pour le changer, faites une liste de tous ces succès et commencez à vous vendre avec eux.

Exemple

Andrea Redondo, spécialiste de l’investissement, explique combien il lui était très difficile de mentionner ses nombreuses réalisations académiques. Lorsqu’elle a décidé de commencer à le faire et de s’émanciper de sa peur de « se vendre », elle a rencontré non seulement l’approbation des autres (ce qui s’est traduit par une réputation instantanément plus élevée), mais aussi la question de savoir pourquoi elle ne l’avait pas fait avant.

Idée 9 : Les riches se sentent plus grands que leurs problèmes, les pauvres se sentent plus petits

La façon dont vous faites face aux problèmes et dont vous vous positionnez par rapport à eux change tout.

Principe

Les riches sont habitués à faire face aux obstacles, car ils les acceptent comme faisant partie du chemin.
Les pauvres voient le problème et y succombent, pensant qu’ils ne peuvent pas le surmonter. N’essayant même pas dans la plupart des cas.

Méthode

Avez-vous déjà rencontré un problème? Au lieu de le laisser gagner, créez un plan d’action pour l’attaquer.
Concentrez-vous toujours sur la façon de continuer à avancer (sur le même chemin ou en en ouvrant un autre).

Exemple

Laura Úbeda, entrepreneure espagnole basée au Royaume-Uni, a rencontré de nombreux obstacles tout au long de sa vie en tant que fondatrice d’une petite entreprise. Le plus important d’entre eux a été le Brexit qui l’a contrainte à payer d’importantes taxes douanières pour l’envoi de ses produits. Plutôt que d’arrêter la production et de fermer boutique parce que le problème était trop important pour elle, Laura s’est concentrée sur sa résolution. Depuis lors, elle produit au Royaume-Uni mais effectue de temps à autre un voyage en Espagne pour y apporter ses produits qu’elle fait distribuer par sa famille. Evitant ainsi l’augmentation des frais d’expédition pour ses clients.

Idée 10 : Les riches sont toujours ouverts à recevoir, mais les pauvres ne le sont pas

Dans le développement personnel et les finances, il est essentiel d’être prêt à recevoir à la fois de l’argent et des opportunités ou des critiques.

Principe

Lorsque nous recevons des critiques, nous avons tendance à être frustrés.
Notre modèle face à l’argent (notre état d’esprit de richesse) s’améliore lorsque nous apprécions ce qui nous arrive.
Autrement dit, si vous n’êtes pas un bon receveur, personne ne voudra rien vous donner.

Méthode

À la prochaine critique que vous recevrez, ne répondez pas avec colère. Prenez cinq minutes pour y réfléchir, et penser à la façon dont cela vous aide à vous améliorer.
De même, célébrez chaque euro que vous recevez (même si c’est un cadeau). Ne pensez pas qu’il s’agit de quelque chose de banal ou de dû.

Exemple

Winston Churchill a déclaré « La critique ne sera pas agréable, mais elle est nécessaire ».
Si votre mentalité est rattachée à la pauvreté, il est possible que vous ne soyez pas ouvert à recevoir l’argent. Par exemple, la paie de fin de mois apparaît sur votre compte bancaire, mais vous en avez fait quelque chose de « normal ». Vous n’aspirez pas forcément à une augmentation de salaire.

Idée 11 : Les riches veulent être payés en fonction des résultats, les pauvres en fonction de leur temps

Une chose dont Robert Kiyosaki nous avait déjà averti dans Rich Dad, Poor Dad, c’est que le fait d’être payé pour son temps a une limite (24 heures par jour). Aussi, pour gagner plus, ce sont les résultats et non les heures travaillées qu’il faut mesurer.

Principe

Le système d’emploi actuel est généralement basé sur les heures travaillées, peu importe à quel point vos résultats sont bons (ou mauvais).
Les riches savent quelle valeur ils apportent à une entreprise. Et veulent donc être payés en fonction de cette valeur.
Les pauvres acceptent de donner de leur temps en échange d’un salaire à la fin du mois. Il n’y a pas d’autre alternative.

Méthode

La meilleure façon d’être payé pour vos résultats est que vous soyez vous-même votre payeur. Montez votre propre entreprise et attribuez-vous une masse salariale en fonction de ce que vous cotisez.
Recherchez des emplois qui paient à la commission ou évaluent les performances de leurs employés.
Essayez de trouver la formule pour produire beaucoup en peu de temps.

Exemple

Google est une entreprise innovante à bien des égards, y compris dans la mise en place d’un système d’incitation. Chaque employé (quel que soit son poste) a des objectifs et reçoit une commission en fonction de ses réalisations.
Pourquoi ne pas mettre en place un système d’incitation de ce type dans votre entreprise ? Définissez quels seront vos objectifs (à court, moyen et long terme) et stipulez le « tarif » pour l’atteinte de chacun d’entre eux. Bien sûr, cette récompense doit être soumise à la rentabilité de l’atteinte de chaque objectif (par exemple, si vous augmentez les ventes de 25 % en six mois, vous recevrez une prime de 15 % de ces ventes).

Idée 12 : Les riches pensent à plusieurs choses en même temps

Qui a dit qu’il fallait choisir ? Si vous lisez ce résumé de Les secrets d’un esprit millionnaire, vous n’êtes pas du genre à reposer sur vos lauriers. Dans ce cas, vous êtes sur la bonne voie, celle des riches !

Principe

Lorsque les riches se voient présenter deux alternatives, ils ne choisissent pas, mais cherchent un moyen de combiner les deux.
Les personnes ayant une mentalité de pauvreté, en revanche, acceptent qu’elles ne peuvent pas tout avoir et se retrouvent avec une seule chose (généralement l’option qu’elles préfèrent, qui n’a même pas besoin d’être la meilleure pour elles).
La non-conformité est la clé pour se dépasser.

Lire aussi :  Résumé du livre "Le malade imaginaire" de Molière

Méthode

Ce que l’on vous propose n’est pas suffisant ? Ne vous contentez pas de moins que ce que vous méritez. Cherchez un moyen de trouver une autre option. Combinez celles qui vous sont proposées, choisissez les deux…
Les options qui vous sont présentées ne sont jamais aussi fermées que vous le pensez. Alors ne manquez pas l’occasion de négocier.

Exemple

On entend souvent dire qu’il faut choisir entre un travail que l’on n’aime pas mais qui rapporte et un boulot que l’on aime (et qui booste aussi notre créativité) mais qui ne paie pas tant que ça. Il semble que les deux options soient en contradiction. Mais si vous y mettez des efforts, vous pourrez vivre de ce que vous aimez. C’est le cas de nombreux artistes à qui l’on a dit que ce ne serait qu’un passe-temps. Et regardez où ils en sont aujourd’hui !

Idée 13 : Les riches se concentrent sur leur richesse, tandis que les pauvres se concentrent sur leur salaire

La richesse n’est pas ce que vous gagnez à la fin du mois. Elle comprend tous les biens que vous possédez.

Principe

Les personnes riches se concentrent sur leur richesse, et créent un plan d’action pour l’augmenter.
Les pauvres vivent généralement « au jour le jour ». Gérant leur salaire mensuel sans épargner ni investir.

Méthode

Augmentez la rentabilité de vos investissements.

Exemple

La clé, c’est d’avoir de l’argent en banque bien sûr (actif), mais sans perdre de vue le passif (immobilier, investissement rentable, droit d’auteur…).
Le propriétaire de McDonald’s en est un bon exemple. Il n’est pas riche parce que sa masse salariale en tant que PDG d’une multinationale est élevée. Mais parce qu’il a créé un réseau de biens immobiliers qu’il loue à ses franchisés et qui génère des bénéfices.

Idée 14 : Les riches gèrent bien leur argent, les pauvres le font mal

Que faites-vous de votre argent à la banque ? Le gaspiller n’est pas une bonne idée… Mais le laisser dormir non plus.

Principe

Les pauvres dépensent l’argent au fur et à mesure, sans se soucier de l’optimiser (en l’épargnant ou en l’investissant).
Les riches, en revanche, savent comment fonctionne l’argent et ne le gaspillent pas.
Notez que vous n’avez pas besoin d’avoir beaucoup d’argent pour le gérer.

Méthode

L’éducation financière est vitale, quel que soit l’argent dont vous disposez. Faites les efforts nécessaires pour apprendre à rentabiliser vos actifs.
Investissez pour générer des revenus passifs.

Exemple

Vous souvenez-vous d’un gagnant du Loto il y a quelques années ? Si vous le cherchiez sur Internet et que vous le trouviez, peut-être seriez-vous surprise de constater que sa fortune n’est plus celle qu’elle était. La raison? Sa mauvaise mentalité qui l’a empêché de bien gérer son patrimoine. Et désormais, il a tout perdu.

Idée 15 : Les riches font travailler l’argent pour eux, tandis que les pauvres travaillent pour l’argent

Penser que nous devons travailler dur pour gagner de l’argent est une erreur. L’objectif c’est que ce soit l’argent qui travaille pour nous.

Principe

Les pauvres sacrifient leur vie entière (surtout leur santé et leur temps) pour gagner l’argent dont ils ont besoin à court terme.
Les riches ont un état d’esprit à long terme. Ils cherchent donc les moyens de gagner de l’argent sans s’éreinter dans un travail acharné.
Les riches apprennent à investir, tandis que les pauvres se contentent de recevoir leur salaire.

Méthode

Arrêtez de penser à court terme et commencez à rechercher les investissements qui vous procureront des avantages à moyen et long terme.
Fuyez la gratification instantanée. Elle ne dure qu’un instant (exemple, acheter la meilleure voiture du marché pour se faire mieux voir).

Exemple

Si ce qui vous empêche d’acheter une maison, c’est le versement de fonds à court terme, réfléchissez plutôt à ce que cela vous apportera à moyen et long terme (possibilité de revendre, de louer…).

Idée 16 : Les riches ne laissent pas la peur les arrêter, les pauvres si

Nous l’avons déjà vu : l’échec fait partie du jeu de l’argent. Nous ne pouvons donc pas laisser la peur de l’échec nous arrêter.

Principe

La peur fait partie de l’aventure de l’investissement.
Les riches entreprennent des projets plus risqués que les pauvres parce qu’ils ont confiance en leurs capacités.
Les pauvres passent à côté de grandes opportunités parce qu’ils ne sont pas sûrs à 100 %.

Méthode

Soyez conscient du risque lorsque vous investissez, mais ne le laissez pas guider vos décisions.
Agissez, c’est la seule façon d’apprendre à gérer les problèmes.
Si vous ne savez pas comment faire, laissez-vous conseiller.

Exemple

Ramesh Babu est un barbier indien qui a surmonté sa peur d’investir. Il a d’abord loué sa première voiture, ce qui l’a aidé à augmenter progressivement sa flotte et, avec elle, ses revenus. Quelques années plus tard, il avait créé une entreprise de location de voitures. Mieux encore, il a finalement acheté un véhicule haut de gamme (une Mercedes) et a ainsi pu proposer également des voitures de luxe à ses clients.

Idée 17 : Les riches apprennent toujours, mais les pauvres pensent qu’ils savent déjà tout

Il n’est jamais trop tard pour apprendre et c’est pourquoi de personnes sont devenues riches (et continuent d’augmenter leurs profits) en étant plus âgées. Le secret? Être toujours ouvert à l’amélioration

Principe

L’apprentissage constant est la clé pour atteindre la liberté financière tant attendue.
Les gens riches reconnaissent que la seule façon de continuer à gagner de l’argent est d’accroître leurs connaissances.
Ce n’est que par l’information que nous pouvons optimiser nos stratégies.

Méthode

Lisez des success stories, regardez des vidéos d’interviews d’experts économiques et de millionnaires, inscrivez-vous à des cours sur la finance, restez au courant des dernières actualités du secteur…
Acceptez de ne pas tout savoir et faites une liste des choses sur lesquelles vous aimeriez en savoir plus.

Exemple

Robin Sharma, autre référence de la littérature d’entraide et auteur de Le Moine Qui Vendit Sa Ferrari, établit que pendant une matinée et une journée complète, il faut passer vingt minutes à apprendre quelque chose de nouveau et encore vingt minutes pour développer sa créativité.
Sophia Amoruso, qui a commencé à vendre des vêtements d’occasion en ligne et a fondé le commerce en ligne Nasty Gal et le mouvement #GirlBoss, estime qu’une partie de son succès réside dans la persévérance et la saisie de toute opportunité pour continuer à grandir.

Qui est l’auteur de Les secrets d’un esprit millionnaire ?

T. Harv Eker (né au Canada en 1954) a profité de l’écriture de ce livre pour raconter sa propre expérience avec l’argent et les finances.

Eker est né dans une famille aisée d’origine européenne, et a commencé à travailler dès son plus jeune âge. Très jeune, il s’installe aux États-Unis où il fonde plusieurs PME qui ne rencontreront pas le succès escompté. Et puis la richesse frappe à sa porte, il accumule des millions et puis les perd… La conséquence d’une mauvaise gestion de l’argent, qui lui fait prendre conscience qu’être riche n’est pas déterminé par la somme sur le compte bancaire. Mais plutôt par la mentalité. Si elle n’est pas bonne, vous ne pourrez jamais aspirer à devenir millionnaire.

Suite à cette réalisation, il rencontre enfin un réel succès. Et a matérialisé tout son apprentissage dans le livre que voici.

 

Combien de pages dans Les secrets d’un esprit millionnaire ?

Les secrets d’un esprit millionnaire comporte 256 pages, mais vous avez également la possibilité de le consulter au format MP3, sous forme de livre audio, sur iVoox.

Êtes-vous prêt à changer d’état d’esprit ? Arrêtez de perdre du temps (et de l’argent) et lisez Les secrets d’un esprit millionnaire !

A propos de l’auteur
Lauriane

En tant que spécialiste de la littérature Européenne, j'ai toujours été intéressée par les différentes façons dont les écrivains de différentes cultures abordent leur travail. Je suis née en France, et mes parents étaient tous deux enseignants. J'ai grandi dans un foyer rempli de livres, et mon amour pour la littérature s'est développé très tôt.

J'ai étudié l'anglais à l'université et, une fois diplômée, j'ai déménagé à Londres pour poursuivre ma passion pour l'écriture. Je vis maintenant Nice depuis plus de dix ans, et mon travail a été publié au sein de plusieurs sites Web, magazines et revues spécialisées.

J'ai bien évidemment étudié en profondeur tous les classiques de la littérature espagnole, française, anglaise. Mais ce que j'aime vraiment, c'est explorer le travail d'écrivains contemporains issus de cultures et de milieux différents. À mon avis, il n'y a pas une seule "bonne" façon d'écrire de la littérature. Chaque écrivain a sa propre voix unique, et c'est cette diversité qui rend la littérature si intéressante.

Je crois que chaque personne a une histoire à raconter, et c'est pourquoi je pense qu'il est important d'en parler. C'est ainsi que je m'intéresse particulièrement à la manière dont ils sont influencés par leur milieu culturel. Je crois que la littérature peut être un outil puissant pour comprendre le monde qui nous entoure, et je m'efforce d'apporter cette compréhension à mes lecteurs.

Je suis toujours à la recherche d'écrivains nouveaux et passionnants à lire, et j'espère que mes articles et résumés de livres vous feront découvrir quelques-uns des meilleurs ouvrages contemporains du monde entier. Merci de vous joindre à moi dans ce voyage littéraire !