Aller au contenu
Accueil » Blog » Solitudes. Galeries. Autres poèmes de Antonio Machado : Résumé

Solitudes. Galeries. Autres poèmes de Antonio Machado : Résumé

Solitudes. Galeries. Autres poèmes est l’un des grands recueils de poèmes de la littérature espagnole. Son auteur, Antonio Machado, est un poète moderniste et grand représentant de la Génération 98.

Solitudes. Galeries. Autres poèmes est l’une de ses premières compilations, qui s’inscrit dans le prolongement de l’ouvrage intitulé Solitudes, qui avait été publié quelques années plus tôt. De cette « première version », Machado a retiré certaines compositions et en a ajouté (ou modifié) d’autres. Sans aucun doute, cette œuvre représente son esprit le plus bohème et sa littérature symboliste, fruit de ses séjours à Madrid et à Paris.

 

La structure externe de Solitudes. Galeries. Autres poèmes

Au total, ce recueil comprend quatre-vingt-seize poèmes dont seulement vingt-neuf ont fait partie (tels quels ou avec des modifications) de Solitudes.

Comme dans l’ouvrage précédent, Solitudes. Galeries. Autres poèmes est divisé en six parties différentes. Dans chacune de ces sections, Machado inclut plusieurs poèmes et développe généralement un thème ou un motif spécifique.

 

Résumé de Solitudes. Galeries. Autres poèmes

Rédiger un bon résumé de Solitudes. Galeries. Autres poèmes est complexe, car il est question de poèmes indépendants. Cependant, nous pouvons observer une certaine linéarité en termes de thèmes et de symboles. Il est donc plus intéressant de s’intéresser à ces éléments communs lors de la synthèse des travaux.

Poète moderniste, disciple et collègue de Rubén Darío (le principal représentant de ce mouvement), Antonio Machado utilise des symboles prototypiques. L’eau, le jardin et, en général, les éléments de la nature revêtent une importance particulière dans ses poèmes.

  • Le passage du temps. Machado se montre très préoccupé par le caractère éphémère des choses et de la jeunesse. Ce sentiment que tout a une fin et l’angoisse de savoir qu’il ne pourra pas retrouver certains objets, moments ou émotions qu’il a vécus sont entrevus dans plusieurs poèmes, soit comme thème principal, soit comme thème secondaire.
  • Décès. Une autre des grandes angoisses de Machado, étroitement liée au thème précédent, était la mort. L’idée que quelque chose ou quelqu’un disparaisse à jamais, à cause du temps qui passe, se reflète dans de nombreux poèmes de Solitudes. Galeries. Autres poèmes. Pour symboliser la mort, il utilise beaucoup l’eau qui, lorsqu’elle est en mouvement (dans le fleuve), représente la vie mais qui, lorsqu’elle finit indubitablement par stagner ou s’immobiliser (dans la mer), représente la mort.
  • Vie. Avant la mort, il y a la vie, et c’est pourquoi ce motif apparaît dans de nombreuses compositions de l’auteur. Cependant, il le fait dans une perspective tragique. La vie comme quelque chose de désagréable dont on ne peut se libérer que par la mort. Pour représenter cette sensation, Machado utilise le soir comme symbole, c’est-à-dire le moment de la journée où l’obscurité commence à tomber, tout comme elle le fait tôt ou tard avec la vie, qui doit s’éteindre.
  • Dieu. Machado entame une série de réflexions sur Dieu et sur l’âme humaine. Il le fait également en aspirant à l’absolu, à l’omniprésent.

Comme on peut le constater, Antonio Machado présente dans Solitudes. Galeries. Autres poèmes des thèmes universels qui éveillent des obsessions chez beaucoup de gens. La mort, la vie, Dieu, l’âme, le temps… Il le fait avec un ton intime, qu’il maintient dans beaucoup de ses œuvres. Il atteint également cette intimité en puisant dans les souvenirs de son enfance et en évoquant des éléments de sa ville natale, Séville.

 

Résumé et thèmes de chaque section de Solitudes. Galeries. Autres poèmes

Comme nous l’avons déjà mentionné Solitudes. Galeries. Autres poèmes est divisé en six sections.

Première partie, « Solitudes »

Cette première partie se compose de dix-neuf poèmes. Dans ces poèmes, Machado nous permet de l’accompagner à travers les souvenirs de son enfance à Séville. À cette fin, il fait des allusions à la nature (en particulier aux citronniers et aux orangers), ainsi qu’au thème du voyage. Le premier poème s’intitule d’ailleurs « El Viajero » (Le voyageur), dans lequel il réfléchit joliment au passage du temps, à la vieillesse et à la jeunesse perdue.

Lire aussi :  Résumé du roman de mystère/thriller "Origine" de Dan Brown.

Deuxième partie, « De la route »

Dans cette deuxième partie, Machado reprend le thème du voyage symbolisé par un chemin. Ce chemin, qui représente la vie, génère beaucoup d’angoisse chez l’auteur qui y voit le passage du temps. Il se positionne comme une sorte de spectateur qui n’attend que la fin du voyage, c’est-à-dire la mort. Curieusement, dans cette section, aucun des dix-huit poèmes n’a de titre. Ils sont simplement numérotés.

Troisième partie, « Chansons »

Cette section est plus courte que les précédentes, puisqu’elle ne comprend que huit poèmes. Le fait qu’ils soient regroupés sous ce titre n’est pas une coïncidence. Le poète compose les poèmes sous l’influence des chansons populaires (dans la biographie d’Antonio Machado, on peut lire que son père était folkloriste. Il pourrait donc s’agir d’une sorte d’hommage). En ce qui concerne les symboles, le printemps apparaît clairement (en particulier le mois d’avril), comme la période où la tradition andalouse et sévillane est la plus vivante. Il s’agit donc de compositions au ton joyeux.

Quatrième partie, « Humour, fantaisies, notes »

Comme dans la troisième partie, Machado parle de sa Séville et de sa couleur. Il le fait avec un langage évocateur et vivant, on pourrait même dire quelque peu fantaisiste. Cette section comprend quinze poèmes.

Cinquième partie, « Galeries »

Cette section est considérée comme l’une des plus importantes car elle constitue le deuxième terme du titre et contient également trente et un poèmes. Tous sont nouveaux et inédits. Ils n’ont pas été inclus dans la première version de Solitudes.

Cinquième partie, « Varia »

Les cinq poèmes de cette section n’avaient pas été publiés dans Solitudes. Machado y raconte à nouveau des souvenirs de son enfance. Le sentiment dominant est une fois de plus la tristesse car la jeunesse s’évapore. L’auteur est conscient que son enfance est loin derrière lui et qu’il s’approche irrémédiablement de la vieillesse.

Sixième partie, « Proverbes et chansons »

Cette dernière section comprend des poèmes concis, souvent aphoristiques, qui traitent de la nature de la vie, du passage du temps, de la recherche de la vérité et de la sagesse. Ils reflètent la profondeur de la pensée de Machado et son style distinctif, marqué par une grande simplicité et une profonde introspection. Ils finissent d’inviter le lecteur à une réflexion personnelle sur les grandes questions de l’existence humaine.

 

Résumé et analyse de quelques poèmes de Solitudes. Galeries. Autres poèmes

Analyse et résumé du poème « Le voyageur »

« Le voyageur » est un poème qui traite du passage du temps, de l’éphémère des choses et du voyage de la vie. Machado représente toute cette idée à travers un personnage qui revient dans la maison familiale après en avoir été absent un certain temps. Il revient à l’automne (qui, comme le soir, symbolise le crépuscule de la vie). Le poète décrit ses cheveux et son visage blancs, en évoquant de manière rhétorique ce qu’il a vécu.

Ce motif est représenté par des symboles tels que l’horloge et la couleur blanche, ainsi que par des allusions directes telles que « la jeunesse perdue ». La tristesse produite par ces retrouvailles, qui ne sont rien d’autre qu’un avertissement que la vie est passée et que la mort approche, se reflète dans l’atmosphère lugubre et mystérieuse.

Analyse et résumé du poème « L’horloge a sonné douze heures »

Il appartient à la deuxième section et, en l’absence de titre, il est nommé avec le début du premier vers. Bien que le thème du passage du temps réapparaisse, le thème principal est la mort. Machado affirme avec morosité et confusion que l’heure de la mort est proche. Pour la représenter, il évoque au lecteur le son de la houe qui résonne. Il représente également le temps par la clepsydre, un instrument utilisé pour mesurer les heures.

Lire aussi :  Résumé de L’Île des esclaves de Marivaux

Dans ce poème très court, outre l’angoisse, il y a aussi un bref espace pour la tranquillité. Le silence est personnifié par la voix poétique qui assure que la mort ne vient encore. Il reste encore beaucoup d’heures, mais la mort finira par arriver, même si on ne s’y attend pas.

La référence à « l’autre rive », qui symbolisait déjà dans la mythologie grecque et romaine le passage de la vie à la mort, revient sur le devant de la scène.

Analyse et résumé du poème « Avril fleuri »

Le ton de ce poème est plus gai que les autres. Le poète fait allusion à des éléments colorés et à des souvenirs agréables, comme regarder par la fenêtre, admirer les fleurs et saluer deux jeunes filles qui cousent un trousseau de mariage pour l’une d’entre elles. Cependant, à l’évocation du rouet, la figure de la mort réapparaît (selon le mythe des trois faucheuses qui tissent et manipulent le fil de la vie). On pourrait dire qu’il s’agit là d’un premier indice de ce qui va se passer dans les strophes suivantes.

La première à mourir est la plus jeune, qui commence à teinter de larmes et d’obscurité une atmosphère autrefois joyeuse. Quelques jours plus tard, l’aînée disparaît à son tour, laissant le trousseau à moitié terminé (preuve supplémentaire de la perte et de la désolation).

Il s’agit sans aucun doute d’un poème tragique dans lequel la nuit finit par arriver même quand on ne l’attend pas. Néanmoins, l’auteur mentionne l’image de la lune dans le ciel, qui agit comme un élément de beauté face à tant de douleur. Ainsi, tout au long du poème, Machado oppose (et fait coexister) la vie et la mort.

Analyse et résumé du poème « Fantaisie d’une nuit d’avril »

Le motif du mois d’avril apparaît une fois de plus dans ce poème. À cette occasion, le protagoniste rentre chez lui. Au cours de son voyage, il absorbe tous les détails de ce qu’il voit. En raison de son état, il ne sait pas très bien où il se trouve, mais tout ce qu’il voit lui rappelle Séville et Grenade.

La boisson et la nuit commencent à le troubler, mais dans le bon sens du terme. Il voit la beauté partout, ce qui le rend très heureux. Cependant, à l’aube, il se rend compte que tout cela n’était qu’une grande illusion. Avec la lumière du soleil viennent la vérité et la tristesse.

La terre qui l’a vu naître, ou du moins son souvenir, transporte l’auteur dans un état de fantaisie où tout est possible et où vous pouvez même oublier les problèmes.

 

Pourquoi lire Solitudes, Galeries, Autres poèmes?

Antonio Machado a réédité la première version de Solitudes et a publié Solitude. Galeries Autres poèmes pour approfondir davantage les thèmes universels. Peu d’œuvres (et peu d’auteurs) parviennent à aborder avec autant d’intimité des thèmes tels que la mort, le temps ou le divin.

De plus, cette œuvre nous permet de bien connaître l’auteur. Non seulement sa philosophie personnelle et ses angoisses, mais aussi ses souvenirs et la valeur que des villes comme Séville ont pour lui.

Machado ne parle pas avec la supériorité morale d’avoir trouvé un moyen de se désintéresser de ces questions. Il parle de sa vulnérabilité, mais aussi de l’honnêteté, de la dignité et de la sérénité de savoir qu’il ne peut pas faire grand-chose face à des absolus tels que ceux-ci.

Lire aussi :  "L'art de tromper le karma" par Elísabet Benavent - Résumé

 

Que nous apporte la lecture de Solitudes, Galeries, Autres poèmes ?

Si vous aimez la littérature, lire Solitudes, Galeries, Autres poèmes est presque obligatoire, car ce recueil de poèmes est l’un des représentants les plus importants du modernisme espagnol !

Bien que le sujet puisse être tragique, tous les poèmes touchent à des sentiments et des motifs universels. La présence de la mort, sa lutte avec la vie ou le passage du temps sont des réflexions que nous nous faisons tous à un moment ou à un autre. Dans Solitudes, Galeries, Autres poèmes, ces thèmes sont traités de façon magnifique et avec une qualité littéraire sublime.

La plupart d’entre eux sont également de courtes compositions, qui peuvent donc être lues (et relues) rapidement, à raison d’une par jour. Cependant, pour profiter au mieux de chaque poème, nous vous conseillons de vous munir d’une édition annotée. Vous comprendrez ainsi chaque symbole (n’oubliez pas que Machado les aimait beaucoup) et le contexte dans lequel ils ont été composés.

C’est peut-être pour cela qu’il est si intéressant de lire Solitudes, Galeries, Autres poèmes. Machado, qui craignait tant le passage du temps, n’a jamais su que son œuvre serait éternelle.

A propos de l’auteur
Lauriane

En tant que spécialiste de la littérature Européenne, j'ai toujours été intéressée par les différentes façons dont les écrivains de différentes cultures abordent leur travail. Je suis née en France, et mes parents étaient tous deux enseignants. J'ai grandi dans un foyer rempli de livres, et mon amour pour la littérature s'est développé très tôt.

J'ai étudié l'anglais à l'université et, une fois diplômée, j'ai déménagé à Londres pour poursuivre ma passion pour l'écriture. Je vis maintenant Nice depuis plus de dix ans, et mon travail a été publié au sein de plusieurs sites Web, magazines et revues spécialisées.

J'ai bien évidemment étudié en profondeur tous les classiques de la littérature espagnole, française, anglaise. Mais ce que j'aime vraiment, c'est explorer le travail d'écrivains contemporains issus de cultures et de milieux différents. À mon avis, il n'y a pas une seule "bonne" façon d'écrire de la littérature. Chaque écrivain a sa propre voix unique, et c'est cette diversité qui rend la littérature si intéressante.

Je crois que chaque personne a une histoire à raconter, et c'est pourquoi je pense qu'il est important d'en parler. C'est ainsi que je m'intéresse particulièrement à la manière dont ils sont influencés par leur milieu culturel. Je crois que la littérature peut être un outil puissant pour comprendre le monde qui nous entoure, et je m'efforce d'apporter cette compréhension à mes lecteurs.

Je suis toujours à la recherche d'écrivains nouveaux et passionnants à lire, et j'espère que mes articles et résumés de livres vous feront découvrir quelques-uns des meilleurs ouvrages contemporains du monde entier. Merci de vous joindre à moi dans ce voyage littéraire !