Aller au contenu
Accueil » Blog » Résumé du livre Gil Blas de Santillana d’Alain-René Lesage

Résumé du livre Gil Blas de Santillana d’Alain-René Lesage

Le picaresque fait partie de ces genres littéraires que les lecteurs apprécient tout particulièrement. Les aventures des protagonistes et leurs réflexions morales permettent à des œuvres telles que Gil Blas de Santillana de rester toujours d’actualité.

Le roman d’Alain René Lesage est l’une des dernières œuvres écrites sous les préceptes du picaresque castillan. Son influence est encore immense dans la littérature actuelle, puisque les sujets qu’il traite et la manière dont il les traite continuent d’intéresser les lecteurs et les critiques.

Lisez notre analyse et notre résumé de Gil Blas de Santillana pour comprendre pourquoi !

Gil Blas de Santillana : résumé

Gil Blas de Santillana est le dernier roman picaresque dans le style d’El Lazarillo de Tormes ou de El Buscón de Francisco de Quevedo.

Écrire le résumé d’un livre comme celui-ci, c’est donc explorer les aventures et mésaventures d’un personnage qui cherche fortune et qui navigue entre les classes sociales. Dans cette œuvre, et comme le laisse entendre le titre, le protagoniste est Gil Blas de Santillana.

L’histoire s’ouvre avec un jeune homme naïf mais plein d’ambition, en quête d’une vie meilleure. Pour cela, il commence à travailler, ce qui l’amène à rencontrer des personnages divers avec lesquels l’auteur fait le tour de la société du XVIIIe siècle en Espagne.

Tout au long du roman, Gil Blas devient donc le serviteur, le secrétaire et le confident de plusieurs personnages influents. Au fur et à mesure que le protagoniste change de métier, il évolue en tant qu’individu mais aussi au sein du tissu social.

L’œuvre se caractérise par sa critique satirique de la société de l’époque, se concentrant notamment sur la décadence morale et les inégalités sociales. Les défis et les tentations auxquels Gil Blas est confronté pour réussir reflètent le manque de scrupules de la société. Au fur et à mesure que l’histoire avance, Gil Blas apprend d’importantes leçons sur la vie et la moralité. Ce qui le conduit à une plus grande maturité et à une plus grande réflexion.

Gil Blas de Santillana: résumé par chapitres

Le roman picaresque Gil Blas de Santillana est composé de cinquante et un chapitres répartis en cinq livres.

Chacun d’eux raconte un épisode spécifique de sa vie, dont beaucoup se déroulent au cours de la même étape.

La naissance et l’enfance de Gil Blas

Gil Blas naît de l’union d’un militaire à la retraite et d’une serveuse à Santillana del Mar (Cantabrie).

Son éducation se fait cependant à Oviedo (Asturies), par son oncle Gil Pérez, un chanoine qui enseigne à son neveu les auteurs classiques, la logique et les mathématiques.

Lorsqu’il atteint la majorité, sa famille prend une décision : Gil Blas devra chercher fortune seul. Pour cela, on l’envoie à Salamanque dans le but de le former comme tuteur. On lui donne un peu d’argent et une mule pour traverser les montagnes.

Un voyage vers l’indépendance

Les problèmes commencent dès le début du voyage, car Gil emprunte la mauvaise direction. Il rencontre alors un escroc qui le convainc de vendre sa mule et de rejoindre un convoi nomade.

Le chef lui raconte une histoire inventée sur un vol commis par l’un des membres. Il menace de tous les arrêter pour leur faire peur et flirter avec la femme de l’un d’eux. En voyant tout cela, Gil prend peur, surtout lorsqu’il voit arriver la police.

Il décide alors de s’enfuir à travers la forêt, mais croise des bandits qui le convainquent également de les rejoindre. Lors de son premier vol, Gil échoue, même s’il parvient à s’en sortir en s’enfuyant avec une belle dame nommée Doña Mencia. Alors qu’on tente de l’arrêter, Mencia le sauve et lui donne de l’argent en guise de remerciement, pour ne pas l’avoir laissée avec les bandits.

Avec l’argent de Doña Mencia, Gil achète de nouveaux vêtements et deux mules de voyage. Il engage aussi Ambrosio, un assistant.

De nouveaux amis (et ennemis)

Le bonheur et les économies disparaissent bientôt. Un homme nommé Don Rafael le vole.

Heureusement, Gil Blas rencontre Fabricio, un escroc qui lui enseigne tout sur le picaresque et l’aide à trouver du travail comme domestique d’aumônier. Auprès de l’homme d’Église, le protagoniste se rend compte de la corruption et de l’hypocrisie ecclésiastiques.

Gil travaille un certain temps, jusqu’à la mort du prêtre. Puis, il commence à travailler pour un médecin qui lui enseigne ses méthodes : l’eau et la saignée. Logiquement, la méthode manque de données scientifiques et ses patients meurent.

Lorsque Gil reprend le cabinet, les gens continuent de mourir. Il est donc obligé de changer de métier et de partir à Madrid. Là, il apprend les mœurs plus urbaines et commence à servir différents maîtres. C’est ainsi qu’il découvre les différences sociales au sein même de la ville.

Finalement, il quitte Madrid et, alors qu’il se met en route, il rencontre un homme persécuté par l’Inquisition. Avec cet homme, Don Alfonso, il se réfugie dans la grotte de deux ermites qui se révèlent être Don Rafael et Ambrosio. Les quatre restent dans la grotte, se cachant de la loi et survivant ensemble. Ils aident également d’autres personnes en difficulté, comme un vieil homme et sa fille. Ils ne restent pas longtemps dans la grotte car la fille, Serafina, est l’ex-fiancée d’Alfonso. Celle-ci l’a quitté après qu’il ait tué son frère en duel.

Lorsqu’il est possible de quitter la grotte en toute sécurité, Gil s’en va.

Arrivée à Grenade et retour à Madrid

La prochaine destination est Grenade. Là, un archevêque l’engage pour s’occuper de ses sermons. Au début, le travail se passe bien. Mais les choses se compliquent lorsque Gil critique les écrits de l’archevêque.

Lire aussi :  "La montagne des revenants" : Résumé du livre de Gustavo Adolfo Bécquer

Gil décide alors de retourner à Madrid. Là, il retrouve Fabricio qui souhaite devenir dramaturge. Le protagoniste s’essaye alors également au monde de la comédie, mais il se rend vite compte que ce n’est pas son domaine et qu’il n’est pas bien payé. Cependant, dans ce monde, il rencontre Laura, qui sera son grand amour.

Parmi les métiers qu’il y exerce, Gil finit par connaître un certain succès en tant qu’employé pour un duc. Le problème, c’est qu’il commence à en faire trop, à vendre des faveurs, à embaucher des prostituées. Lorsque le roi découvre tout, il emprisonne Gil.

En prison, Gil réalise tout ce qu’il a fait de mal dans sa vie. Il décide donc qu’à sa sortie, il ira à la campagne et abandonnera toutes ses vieilles habitudes. Sa libération intervient rapidement, alors que le Roi regrette de l’avoir emprisonné.

Un retraite à la campagne

Son rêve d’aller à la campagne se réalise lorsqu’Alfonso lui offre une petite ferme valencienne. Avant de déménager, Gil décide de rendre visite à ses parents, déjà âgés.

Son père et son oncle sont sur leur lit de mort. Gil propose à sa mère de déménager avec lui à Valence. Elle refuse, alors le protagoniste part seul à la campagne.

La vie à la cour

Mais l’arrivée du prince héritier sur le trône change les plans du protagoniste. Lui et le prince sont devenus amis lorsque Gil travaillait à la cour (notamment parce qu’il avait engagé une prostituée pour lui). Le prince, qui reste reconnaissant, recommande au duc Olivares d’embaucher Gil.

Le travail de Gil consiste à rédiger les discours d’Olivares et à prendre en charge l’administration de toutes ses affaires. En plus d’aider Olivares, Gil améliore également la situation financière de ses amis.

A cette époque, il apprend également que Don Rafael et Ambrosio ont été capturés par l’Inquisition. C’est aussi là que Gil rencontre une actrice qui s’avère être une fille qu’il a eue d’une ancienne relation.

Alors que le roman touche à sa fin, Olivares est renversé du gouvernement par une faction rivale. Il décide alors de se retirer à la campagne et emmène Gil avec lui. Quelque temps plus tard, à la mort de son seigneur, Gil reçoit la totalité de son héritage. Déjà doté d’une solide richesse, Gil trouve une femme qu’il épouse lors d’un double mariage au cours duquel sa fille se marie également.

Gil Blas de Santillana : les adaptations

L’œuvre littéraire Gil Blas de Santillana a été adaptée à plusieurs reprises.

Deux adaptations se sont destinées à l’opéra. La première fois, en 1860, c’est Théophile Semet qui a composé, d’après le texte d’Alain René Lesage, un opéra-comique en cinq actes. Puis, lors de sa création en 1889, c’est Alphons Czibulka qui composa l’opéra intitulé Gil Blas von Santillana.

Il y a également eu des adaptations plus récentes pour la télévision. En Espagne, par exemple, Fernando Fernán Gómez (auteur de Les bicyclettes sont pour l’été) a réalisé et joué dans la série El pícaro, diffusée entre 1974 et 1975 sur RTVE.

Auparavant, en 1956, un film franco-espagnol avait été produit, intitulé L’aventure de Gil Blas.

Analyse des thèmes de Gil Blas de Santillana

Lesage a écrit Gil Blas de Santillana entre 1715 et 1735. Si les siècles qui ont passé, les thèmes abordés dans le roman restent pertinents pour le public d’aujourd’hui.

De plus, le roman est devenu une œuvre d’art de renommée mondiale. Ce classement comme classique de la littérature signifie également qu’il continue d’être lu et étudié.

Voici les sujets abordés :

  • Le picaresque. Gil Blas de Santillana est la dernière œuvre du picaresque traditionnel. D’autres viendront après elle, mais avec un ton et une approche très différents (par exemple, Oliver Twist, écrit avec un réalisme plus sanglant). Gil Blas est un voyou à la Lazarillo, doté d’une ruse qui lui permet d’affronter les malheurs de la vie avec praticité. C’est aussi avec cet art et cet instinct de survie qu’il parvient à gravir l’échelle sociale, à s’adapter aux circonstances et à trouver sa place dans le monde.
  • La moralité. Gil Blas est confronté à des dilemmes moraux et voit également à quel point les autres personnages manquent de moralité. Le roman entame ainsi un dialogue avec le lecteur, qui se demande s’il est correct que Gil Blas, par exemple, vole.
  • L’aventure. La vie du protagoniste donne lieu à un roman d’aventure et de voyage, à la fois physique (car il se déplace de ville en ville) et émotionnel (puisque Gil Blas évolue non seulement socialement, mais aussi sur le plan personnel).

Qui a écrit Gil Blas de Santillana ?

Si vous cherchez qui est l’auteur de Gil Blas de Santillana, vous découvrirez que l’écrivain français Alain-René Lesage a écrit l’ouvrage entre 1715 et 1735. Cependant, comme c’est souvent le cas dans des œuvres aussi anciennes, sa paternité est été remise en question.

L’un des points qui a suscité des soupçons est que, bien que l’auteur soit français, le livre se déroule en Espagne. Gil Blas visite des lieux comme Madrid, Grenade, Oviedo… Celui qui a écrit l’ouvrage démontre une connaissance très approfondie des lieux et de la culture espagnole en général. Cela porte à croire que l’auteur était en réalité espagnol.

Les savants français Bruzeau de la Martinière et Voltaire ont proposé que le véritable auteur pourrait être Vicente Espinel, puisque Gil Blas de Santillana présente des éléments et des passages similaires à un autre roman picaresque de l’auteur (La Vie de l’écuyer Marcos de Obregón).

Lire aussi :  Résumé du livre "La famille de Pascual Duarte" par Camilo José Cela

Un autre nom envisagé, cette fois par Juan Antonio Llorente, fut celui de l’historien Antonio Solís, qui aurait les connaissances nécessaires pour écrire sur l’Espagne avec une telle précision.

C’est le père José Francisco de Isla qui fut responsable de la traduction du roman. Il considérait sa tâche comme essentielle pour restituer à la société espagnole un roman qui lui appartenait.

L’œuvre commence ainsi à circuler en Espagne en 1787 sous différentes versions.

Pourquoi lire Gil Blas de Santillana?

Comme nous l’avons mentionné, Gil Blas de Santillana est une œuvre classique toujours d’actualité.

Peut-être n’est-elle généralement pas obligatoire dans les programmes d’enseignement, mais elle reste un bon livre pour comprendre ce qu’est le picaresque.

En lisant Gil Blas de Santillana, vous pourrez comprendre ce à quoi ressemblaient la culture et la société espagnoles à cette époque, en comparant comment certains thèmes (différences de classe, dilemmes moraux…) sont toujours d’actualité.

Et puis, au-delà de la valeur littéraire qu’il avait et a pour les étudiants ou de l’intérêt que peut susciter la réflexion sur certains sujets et sur l’Espagne du XVIIIe siècle, Gil Blas est une lecture écrite dans un langage simple, avec une intrigue divertissante pleine d’aventure, de comédie, de drame et de satire !

Questions et réponses sur Gil Blas de Santillana

Auteur et contexte

Qui a écrit Gil Blas de Santillana?

Lesage est l’auteur de Gil Blas de Santillana, bien qu’au fil des années, certains chercheurs (français et espagnols) aient remis en question cette paternité, évoquant la précision avec laquelle l’Espagne y est décrite. Au XVIIIe siècle, il était très peu probable qu’une personne non espagnole en sache autant sur la culture espagnole.

À quels époque et lieu se déroule l’histoire de Gil Blas de Santillana ?

Gil Blas de Santillana se déroule dans l’Espagne du XVIIIe siècle. Le protagoniste voyage à travers différents endroits d’Espagne (Asturies, Madrid, Andalousie…).

Structure

Quel est l’intrigue principale de Gil Blas de Santillana ?

Gil Blas de Santillana est l’histoire d’un voyou que nous accompagnons tout au long de son enfance, de sa jeunesse et de sa vie d’adulte. Au cours de ce voyage, le protagoniste passe du statut d’enfant forcé par sa famille à trouver un moyen de subsistance à celui d’homme aisé qui a su accumuler richesse et sagesse malgré les défis de la vie.

Quels sont les épisodes les plus marquants de l’intrigue de Gil Blas de Santillana ?

Les épisodes les plus remarquables de l’intrigue de Gil Blas de Santillana sont ceux qui marquent d’une manière ou d’une autre le protagoniste.

  • Son retour à Santillana del Mar pour voir ses parents âgés et son oncle. Là, il réfléchit à sa vie et aux progrès qu’il a réalisés depuis son départ.
  • Son séjour en prison, qui le décide à mener une vie différente et isolée à la campagne.
  • Son travail en tant que secrétaire du comte duc Olivares, qu’il sert fidèlement. Sa vie à la cour le fait participer à la corruption des personnes les plus puissantes d’Espagne.
  • La fin de la pièce lorsque Gil Blas parvient à prendre sa retraite en étant riche et en se mariant.

Comment est structurée l’œuvre Gil Blas de Santillana ?

Gil Blas de Santillana est structuré en 5 livres de 17, 9, 12, 11 et 2 chapitres chacun.

Personnages et développement

Quels sont les personnages principaux de Gil Blas de Santillana ?

Parmi les personnages les plus remarquables de Gil Blas de Santillana figurent :

  • Gil Blas de Santillana. C’est lui que suit tout le roman et à travers lequel nous voyons à quoi ressemblait la société espagnole, les différences de classe et la corruption du pouvoir.
  • Fabricio. Il est le professeur et mentor de Gil Blas dans le monde du picaresque. Son influence sur le personnage, et donc sur l’intrigue, est importante.
  • Laura. Elle est le grand amour de Gil Blas, même si le fait qu’il n’ait presque pas d’argent rend leur relation impossible.
  • Comte, duc d’Olivares. Il donne à Gil Blas un emploi stable et le fait comparaître au tribunal, où il se rend également compte à quel point tout le monde est corrompu. Le duc est un homme très puissant qui installe pratiquement une autocratie bien qu’il ne soit pas le prince. Cependant, grâce à lui et à l’argent accumulé à son service, Gil Blas peut prendre sa retraite à la fin du roman.

Quelles sont les caractéristiques et les motivations de Gil Blas ?

Le but de la vie de Gil Blas est d’accumuler des richesses, d’améliorer sa position sociale et d’apprendre. Il se montre toujours comme un homme ambitieux, curieux, capable de s’adapter à toutes les situations et très authentique.

Comment le personnage de Gil Blas évolue-t-il tout au long de l’histoire ?

Bien que son aspiration ultime soit de s’améliorer économiquement et socialement, Gil Blas réfléchit tout au long du roman sur son avenir et la manière dont il souhaite s’élever.

Au début, il n’est qu’un jeune homme innocent avec peu d’expérience de la vraie vie et pour qui tout semble être un jeu. En grandissant et en travaillant pour différentes personnes (dont beaucoup sont corrompues), il comprend qu’il doit être rusé pour survivre. Et que l’hypocrisie et la corruption sont partout, même dans les classes supérieures.

Ces expériences l’amènent à développer sa propre personnalité.

Quel est le rôle des personnages secondaires dans Gil Blas de Santillana ?

Dans Gil Blas de Santillana, les personnages secondaires reflètent les différentes classes sociales. Ils permettent à Gil Blas de montrer au lecteur les différences et les similitudes entre les différents groupes.

Lire aussi :  "Hunger Games" : Résumé de la saga

Bien sûr, ils influencent également le développement de Gil Blas en tant que personnage.

Genre et style

À quel genre littéraire appartient Gil Blas de Santillana ?

Gil Blas de Santillana est un roman picaresque.

Quelles sont les caractéristiques stylistiques et narratives de l’œuvre ?

Les caractéristiques stylistiques et narratives de Gil Blas de Santillana, qu’il partage avec de nombreuses autres œuvres picaresques, sont :

  • Un narrateur à la première personne. C’est Gil Blas qui nous raconte l’histoire sous forme de biographie, en voulant expliquer comment il est arrivé au moment où il se trouve et ses sentiments par rapport à ce qu’il a vécu.
  • Un style picaresque. Il ne pouvait en être autrement. Le roman met en lumière les épisodes dans lesquels Gil Blas doit user de ruse et de malice pour se sortir du pétrin.
  • Une critique sociale. L’auteur utilise les aventures et mésaventures du protagoniste pour dresser un portrait satirique de la société.
  • Les dialogues. Les personnages dialoguent entre eux dans des conversations vives qui divertissent le lecteur et rythment le roman.
  • Une structure par épisodes. Gil Blas raconte les épisodes de sa vie qui ont été décisifs, comme s’il s’agissait de petites histoires avec une leçon morale ou finale.

Critique sociale et morale

Quelle critique sociale peut-on trouver chez Gil Blas de Santillana ?

Chez Gil Blas de Santillana, il y a une critique sociale de la corruption du pouvoir et de l’hypocrisie avec laquelle vivent de nombreuses personnes.

Le clergé pour son manque de moralité, même s’il la prêche ensuite en chaire.
La politique pour sa mauvaise gestion et son exploitation des ressources publiques.
L’inégalité sociale représentée à travers les différents employeurs et compagnons d’aventure de Gil Blas.
La moralité changeante et adaptable de certains personnages selon leurs propres intérêts (dont Gil Blas).

Quel est le message moral ou philosophique que véhicule l’œuvre ?

Gil Blas de Santillana transmet plusieurs messages moraux et philosophiques sur la corruption, l’identité, l’ambition, la moralité et l’importance des relations personnelles dans notre évolution en tant que personne. À travers les aventures de Gil Blas, l’œuvre propose une vision critique et réflexive de la société et de la condition humaine.

Influence et héritage

Quelle est l’importance et l’héritage de Gil Blas de Santillana dans la littérature espagnole et universelle ?

Gil Blas de Santillana a donné une nouvelle vie au picaresque, qui avait connu son apogée en Espagne au XVIe siècle.

D’une part, il a relancé le genre au XVIIIe siècle alors qu’il était presque oublié. Bien qu’il soit l’une des dernières œuvres de ce style à être écrite, son succès international a contribué à transmettre la tradition picaresque au-delà des frontières espagnoles.

D’autre part, l’œuvre a influencé les auteurs qui évolueront de ce picaresque castillan plein de satire, à un plus réaliste représenté par les auteurs anglais.

Quel a été l’accueil critique réservé à Gil Blas de Santillana au fil des années ?

On pourrait dire que Gil Blas de Santillana a été un succès dès sa publication.

Comme nous l’avons dit, son influence a été notable dès le premier instant, outre le fait qu’il a toujours été un ouvrage largement lu et étudié. Ce qui ressort surtout, c’est la grande réflexion qu’il porte sur la morale et la critique sociale qui en découle.

Avez-vous hâte d’en découvrir davantage sur l’histoire du dernier grand voyou ? Achetez Gil Blas de Santillana via ce lien et bonne lecture !

A propos de l’auteur
Lauriane

En tant que spécialiste de la littérature Européenne, j'ai toujours été intéressée par les différentes façons dont les écrivains de différentes cultures abordent leur travail. Je suis née en France, et mes parents étaient tous deux enseignants. J'ai grandi dans un foyer rempli de livres, et mon amour pour la littérature s'est développé très tôt.

J'ai étudié l'anglais à l'université et, une fois diplômée, j'ai déménagé à Londres pour poursuivre ma passion pour l'écriture. Je vis maintenant Nice depuis plus de dix ans, et mon travail a été publié au sein de plusieurs sites Web, magazines et revues spécialisées.

J'ai bien évidemment étudié en profondeur tous les classiques de la littérature espagnole, française, anglaise. Mais ce que j'aime vraiment, c'est explorer le travail d'écrivains contemporains issus de cultures et de milieux différents. À mon avis, il n'y a pas une seule "bonne" façon d'écrire de la littérature. Chaque écrivain a sa propre voix unique, et c'est cette diversité qui rend la littérature si intéressante.

Je crois que chaque personne a une histoire à raconter, et c'est pourquoi je pense qu'il est important d'en parler. C'est ainsi que je m'intéresse particulièrement à la manière dont ils sont influencés par leur milieu culturel. Je crois que la littérature peut être un outil puissant pour comprendre le monde qui nous entoure, et je m'efforce d'apporter cette compréhension à mes lecteurs.

Je suis toujours à la recherche d'écrivains nouveaux et passionnants à lire, et j'espère que mes articles et résumés de livres vous feront découvrir quelques-uns des meilleurs ouvrages contemporains du monde entier. Merci de vous joindre à moi dans ce voyage littéraire !