Aller au contenu
Accueil » Blog » Résumé du roman « Gatsby Le Magnifique » de F. Scott Fitzgerald

Résumé du roman « Gatsby Le Magnifique » de F. Scott Fitzgerald

Luxe, argent, succès, pouvoir… Autant de mots qui nous viennent à l’esprit lorsque nous pensons à Gatsby Le Magnifique de F. Scott Fitzgerald. L’une des œuvres littéraires les plus importantes de la langue anglaise. Les années folles sont dépeintes dans cette œuvre selon une perspective grinçante et réelle qui montre ce qui se cache derrière le jazz et les fêtes époustouflantes.

A travers des personnages déjà mythiques, l’auteur nous transporte dans cette époque apparemment heureuse, mais infiniment triste.

Entrez dans ce monde en lisant notre analyse et résumé de Gatsby Le Magnifique.

 

Gatsby Le Magnifique : bref résumé

Le protagoniste et narrateur de Gatsby Le Magnifique est Nick Carraway, que nous rencontrons au début du roman. L’histoire commence avec son déménagement dans un bungalow à West Egg (Long Island). Là, il se lie rapidement d’amitié avec un vieil ami, Tom, et sa femme, Daisy, qui se trouve être l’une de ses cousines au second degré. Ils vivent à East Egg, juste en face de West Egg. Un quartier encore plus élitiste.

Il ne tarde pas à faire la connaissance de son voisin, Gatsby. Cet homme riche et mystérieux a des habitudes étranges, comme celle de fixer continuellement une lumière verte au loin, depuis son jardin. Parmi ses autres habitudes, il y a des fêtes prodigieuses où il invite toute la société new-yorkaise, où l’alcool coule à flots et où toutes les excentricités sont permises.

Désormais bien installé, Nick commence à voir tout ce qui se cache derrière cette façade de luxe, d’alcool et de secrets. Ceci est parfaitement illustré par Tom, qui emmène Nick à Manhattan pour rencontrer Myrtle, sa maîtresse, qui aussi la femme de son mécanicien.

 

La relation entre Gatsby et Daisy

Mais c’est avec Gatsby que Nick commence à nouer une relation étroite, ainsi qu’avec Jordan, une amie de sa cousine Daisy dont le cynisme et l’audace attirent notre personnage. C’est elle qui lui dit que Gatsby et Daisy ont eu une relation avant qu’il ne parte à la guerre et qu’elle n’épouse Tom. L’objectif de Gatsby est donc de la reconquérir et de prouver à son ancienne fiancée qu’il est désormais un homme riche et digne de son amour.

Une fois Nick au courant de tout, Gatsby le lui confirme et lui demande de l’aider à organiser un rendez-vous avec Daisy. Nick finit par accepter et le rendez-vous a lieu. Gatsby et Daisy reprennent leur relation amoureuse.

Tom devient immédiatement soupçonneux, surtout après avoir rencontré Gatsby à une fête et vu comment celui-ci regardait sa femme. Fou de jalousie, il commence à enquêter sur Gatsby et ses affaires, liées à la contrebande d’alcool. C’est alors que Nick apprend tout sur le passé de son voisin : il est issu d’une famille pauvre et sans éducation. La richesse qu’il possède aujourd’hui, il la doit à un vieux millionnaire qui lui a appris à se comporter en aristocrate et qui lui a également laissé son héritage. Cependant, Gatsby n’a pas pu le toucher. La question se pose donc de savoir comment il est parvenu à avoir autant d’argent.

Tout explose lorsque Tom, Daisy, Gatsby, Nick et Jordan passent une journée ensemble à New York. Là, les deux prétendants de Daisy, Tom et Gatsby, se disputent en essayant d’amener la jeune femme à déclarer de qui elle est amoureuse. Il est ainsi officiellement révélé que Gatsby est un contrebandier et que c’est ainsi qu’il a réussi à s’enrichir. Daisy avoue qu’elle aime les deux hommes et refuse de quitter son mari.

 

Gatsby Le Magnifique : fin

Après cette violente dispute, ils retournent tous à Long Island. Tom, Nick et Jordan sont dans une voiture, tandis que Daisy et Gatsby sont dans une autre. Daisy qui est au volant.

Au cours de ce voyage de retour, Daisy renverse Myrtle, la maîtresse de Tom et s’enfuit. Cependant, Wilson, le mari de Myrtle, a vu la voiture et cherche à savoir à qui elle appartient pour venger la mort de sa femme. Tom, qui voit aussi l’occasion de se venger, lui dit que la voiture est celle de Gatsby et qu’il la conduisait. Wilson n’hésite pas une seconde. Il s’empare de l’arme et se rend au manoir de Gatsby pour l’abattre. Il se tue ensuite dans le jardin.

Après tout cela, Tom et Daisy prennent la fuite. Ils se savent coupables de tout ce qui s’est passé, même si leur argent les protège. Nick est fatigué de l’hypocrisie de ces gens. Il organise donc les funérailles de Gatsby et décide de partir lui aussi. Juste avant de retourner dans le Midwest, il s’arrête dans le jardin de Gatsby et découvre que la lumière verte que son voisin regardait toujours était celle de la maison de Daisy. Il se rend compte que Gatsby était incapable de se défaire de son passé et de la nostalgie qu’il produisait en lui.

 

Gatsby Le Magnifique : résumé chapitre par chapitre

Chapitre 1

Dans le premier chapitre de Gatsby Le Magnifique, nous rencontrons Nick Carraway, qui deviendra le narrateur de l’histoire. La première chose que l’on sait de lui, c’est qu’il est issu d’une famille aisée du Midwest et qu’il vient de déménager à New York, où il a l’intention de se lancer dans les affaires. Plus précisément, il est parti vivre à West Egg, à Long Island, où il loue un bungalow dans un quartier peuplé de nouveaux riches. Sa résidence est assez proche de l’une des demeures les plus connues de la région : celle de Jay Gatsby.

Un jour, Nick est invité chez Daisy Buchaman, sa cousine germaine, et son mari Tom, qu’elle connaît également depuis qu’elle est étudiante à Yale. Ils vivent dans une belle maison à East Egg.

Au cours du dîner, Daisy et Nick discutent déjà. Elle lui parle de sa fille, qui a trois ans, et de ses affaires d’obligations. Jordan Baker, golfeuse professionnelle et amie de sa cousine, est également invité à la soirée. Lorsqu’elle apprend que Nick vit à West Egg, elle lui demande s’il a déjà rencontré M. Gatsby. Daisy l’interrompt en lui demandant qui est cet homme, laissant entendre qu’elle ne le connaît pas.

La conversation s’oriente vers différents sujets. Tom se pose déjà en suprémaciste blanc, qui prétend s’inquiéter de la décadence de la société.

Au bout d’un moment, Tom reçoit un appel téléphonique et quitte la salle à manger. Peu après, Daisy fait de même. Ensuite, Jordan Baker explique à Nick que Tom a une maîtresse à New York, ce qui explique le coup de téléphone soudain et l’absence de Daisy.

À la fin de la soirée, Daisy avoue à Nick que lorsqu’elle a eu sa fille, elle a souhaité qu’elle deviendrait idiote. C’est, selon elle, la meilleure chose qu’une femme puisse être dans ce monde : belle et idiote.

 

Chapitre 2

Un après-midi, Nick se rend à New York en compagnie de Tom. Pour atteindre la ville, il faut traverser la « vallée des cendres », un endroit gris et désolé, très différent de Long Island. Un panneau publicitaire représentant un homme avec des lunettes semble tout observer depuis les hauteurs.

Arrivé là, Tom insiste auprès de Nick pour qu’il s’arrête et rencontre Myrtle, sa maîtresse. Cela surprend Nick et le met très mal à l’aise, mais il n’a d’autre choix que d’accompagner son vieil ami dans un garage appartenant à un certain George B. Wilson. La femme de Wilson, Myrtle, ne cache pas son attirance particulière pour Tom. Lorsque Wilson s’absente un instant, Tom et son amante conviennent de se retrouver plus tard à New York. Myrtle dit alors à son mari qu’elle doit rendre visite à sa sœur.

À Manhattan, Myrtle se comporte comme une enfant capricieuse et demande à Tom de lui acheter un chien. Nick est de plus en plus mal à l’aise et tente de partir. Cependant, ses deux compagnons de voyage insistent pour qu’il les accompagne dans un appartement qu’ils ont loué, où ils rencontreront sa sœur, Catherine.

A l’appartement, en plus de Catherine, apparaissent les McKee, avec lesquels débute une fête fort alcoolisée Nick est ivre, pour la deuxième fois de sa vie.

Au cours de la soirée, Catherine raconte à Nick qu’elle s’est déjà rendue à West Egg, et plus précisément à une soirée chez Gatsby, dont on dit qu’il est le cousin ou le neveu de l’empereur Wilhelm d’Allemagne. Elle avoue également que ni Tom ni Myrtle ne supportent leurs partenaires, mais qu’ils trouvent des excuses pour ne pas les quitter.

Les conversations et les discussions se déroulent sous les yeux de Nick, qui est de plus en plus ivre. Une violente dispute éclate entre Tom et Myrtle, car cette dernière a osé mentionner Daisy. Tom se met tellement en colère qu’il casse le nez de son amante. En voyant cela, Nick réussit à s’échapper de la fête et à prendre le train pour rentrer chez lui.

 

Chapitre 3

Dans ce troisième chapitre de Gatsby Le Magnifique, Nick assiste à une fête dans le manoir de son célèbre voisin. Après avoir reçu l’invitation, il se rend sur place et découvre un événement pléthorique où règnent l’alcool, le luxe et l’ostentation. Il est également surpris de constater que le profil des invités est varié, mêlant les personnes les plus riches aux plus humbles.

Mais le plus curieux, c’est que lorsqu’il pose des questions sur Gatsby, tout le monde le regarde avec surprise. Personne ne semble connaître l’hôte des lieux.

Lire aussi :  Cent ans de solitude" de Gabriel García Márquez : résumé et analyse

À un moment de la soirée, Nick rencontre Jordan, qui parle à deux autres femmes. L’une d’elles raconte que lors d’une précédente soirée chez Gatsby, sa robe s’est déchirée et que le lendemain, elle en a reçu une nouvelle à la maison. L’autre explique qu’elle se méfie de Gatsby, car il y a trop de rumeurs sur son passé.

Dans le jardin, Nick rencontre un jeune homme dont le regard est fixé sur une lumière verte au loin. Cet homme se tourne vers Nick et affirme l’avoir rencontré lors de la Première Guerre mondiale. Ils commencent à parler et Nick explique que cette fête est étrange, car il ne connaît même pas l’hôte. L’homme lui avoue alors être Gatsby. À ce moment précis, son majordome s’approche de lui pour lui annoncer qu’il doit prendre un appel de Chicago. L’homme mystérieux s’en va.

Peu après, le majordome revient pour demander à Jordan de l’accompagner, car Gatsby veut lui parler. Nick reste alors seul et observe la fête. Lorsqu’il s’en lasse, il retourne dans la maison et voit Jordan et Gatsby quitter la bibliothèque. Bien qu’il essaie à nouveau de parler à Gatsby, ce dernier doit continuer à répondre à d’autres appels. Puis il retourne à son bungalow, laissant derrière l’ivresse et les cotillons.

À la fin du troisième chapitre de Gatsby Le Magnifique, Nick raconte que durant cet été, son premier en ville, en plus d’aller à des fêtes, il a beaucoup travaillé. Il ajoute avoir aimé de plus en plus la ville de New York à l’époque, et laisse échapper avoir eu une brève liaison avec Jordan.

Chapitre 4

Se souvenant de cet été, Nick raconte comment, un jour, il a accompagné Gatsby à Manhattan. Pendant le trajet en voiture, son voisin a commencé à lui raconter des choses sur son passé, bien que Nick ai trouvé l’histoire peu crédible. Il lui a raconté être le fils de parents riches, bien que tous deux soient décédés. Il a étudié à Oxford et, une fois adulte, il a voyagé dans d’autres capitales européennes avant d’être commémoré pour ses actions pendant la Première Guerre mondiale.

Une fois en ville, Gatbsy emmène Nick dans un bon restaurant pour le déjeuner et le présente à Meyer Wolfsheim, qui insinue que Gatsby est impliqué dans le crime organisé et le trafic d’alcool. Pour donner un peu de contexte, les États-Unis étaient alors sous le coup de la prohibition.

Après le déjeuner, Nick retrouve Jordan, qui finit par lui raconter ce dont il a parlé avec Gatsby ce soir-là, dans la bibliothèque. Il semble que Gatsby soit amoureux de Daisy. Ils se sont rencontrés avant qu’il ne parte à la guerre et ne devienne riche. Elle correspondait avec lui à l’époque, mais lorsque Gatsby est revenu, elle avait déjà épousé le multimillionnaire Tom. Bien qu’elle ait été totalement fidèle dans son mariage et que rien ne puisse faire croire à Gatsby qu’elle quitterait son mari pour lui, il a acheté une maison à West Egg pour être près d’elle.

Selon le souhait de Gatsby, Jordan demande donc à Nick d’organiser une rencontre entre lui et sa cousine Daisy.

 

Chapitre 5

Lorsqu’ils retournent à West Egg, Gatsby est particulièrement gentil avec Nick, car il veut qu’il accepte de lui faire rencontrer Daisy. Il va même jusqu’à lui proposer de faire des affaires ensemble, ce qui serait très avantageux pour Nick. Ce dernier est un peu offusqué par cette offre, mais finit par accepter le plan concernant Daisy.

Un jour, Nick invite donc Daisy chez lui. Lorsqu’elle arrive et qu’elle y trouve Gatsby, la situation devient tendue. Pour qu’ils puissent parler, Nick les laisse seuls pendant une demi-heure et, à son retour, il les trouve très proches. Daisy a même les larmes aux yeux sous le coup de l’émotion. Leur voisin les invite ensuite tous les deux chez lui, où il se vante de sa richesse auprès de Daisy. Il avoue également que depuis son jardin, il peut voir la lumière verte dans le jardin de Daisy.

Nick se rend compte que Gatsby idéalise Daisy. Mais il décide de rentrer chez lui pour que les deux amants puissent jouir d’une certaine intimité.

 

Chapitre 6

Les rumeurs sur Gatsby vont bon train et la société new-yorkaise s’intéresse de plus en plus à son passé. A tel point qu’un journaliste décide de se rendre au manoir pour tenter de l’interviewer et d’enquêter sur lui. Mais en vain.

Cependant, en tant que narrateur, Nick connaît la vérité sur Gatsby qui s’appelle en fait James Gatz. Il explique qu’il est né dans une ferme du Dakota du Nord et qu’il est allé à l’université dans le Minnesota. Il n’y est resté que quelques semaines, après quoi il est allé travailler comme pêcheur de saumon sur le lac Supérieur. Et puis, il a commencé à servir le magnat Dan Cody en tant qu’assistant personnel.

Sous les ordres de cet homme riche, Gatsby est tombé amoureux du luxe. De plus, il a développé une relation si étroite avec son patron qu’à sa mort, il a légué tout son argent à Gatsby. Cependant, Gatsby n’a pas pu hériter de son patrimoine. Mais il avait appris ce dont il avait besoin pour construire son personnage de nouveau riche et commencer à tisser des liens dans les hautes sphères.

De retour au présent, Nick raconte qu’après quelques semaines sans le voir, il est allé rendre visite à son voisin. En arrivant à la maison, il a constaté que Tom s’y trouvait également. Nick s’est senti alors un peu mal à l’aise, même si l’hôte ne semblait pas l’être. Il a invité Tom et Daisy à sa prochaine fête.

Ce soir-là, la fête s’est transformée en un événement tendu et ennuyeux pour Nick et Daisy. Gatsby lui-même s’est montré mécontent de voir que sa bien-aimée ne s’amusait pas. Le problème, c’est que Gatsby cherche absolument à ce que tout ce qui concerne Daisy soit comme avant, sans se rendre compte que ce n’est pas possible. Nick lui rappelle qu’il ne peut pas réécrire le passé, ce à quoi Gatsby répond qu’il le peut.

 

Chapitre 7

Un jour d’été, Nick reçoit une invitation à déjeuner chez Daisy et Tom. Il y rencontre Gatsby et Jordan, qui partagent une table avec eux. Au cours de la soirée, la passion entre Daisy et Gatsby devient de plus en plus palpable, au point que Tom s’en aperçoit.

Ils décident de se rendre à New York. Dans la voiture de Gatsby se trouvent Nick, Jordan et Tom, qui veut essayer de la conduire. Dans la voiture de Tom se trouvent Gatsby et Daisy. Avant d’arriver à New York, Tom s’arrête dans la Vallée des Cendres pour faire le plein. Là, Wilson lui annonce qu’il a découvert que sa femme était infidèle, bien qu’il ne sache pas avec qui. Ils vont donc déménager. Cela contrarie Tom, car sa femme et sa maîtresse semblent toutes deux l’abandonner.

Une fois en ville, Tom affronte Gatsby, qu’il accuse de mentir sur son passé. Il lui demande alors quelles sont ses intentions avec Daisy, et Gatsby lui répond qu’elle l’aime. Pour se défendre, Tom affirme que lui et sa femme ont une histoire qu’il ne pourra jamais comprendre. Les deux hommes parlent de et pour Daisy, comme si elle n’était pas là. Tout ce qu’elle parvient à dire devant l’insistance des deux hommes qui veulent qu’elle en choisisse un, c’est qu’elle les aime tous les deux.

Enfin, avec toute la tension accumulée, le groupe reprend le chemin de la maison. A l’approche de Long Island, la voiture de Gatsby cause un accident : Myrtle a été tuée. Des témoins affirment qu’une voiture l’a volontairement renversée avant de s’enfuir. Nick imagine que Daisy et Gatsby sont les coupables, et dès qu’il le peut, il va voir son voisin pour l’interroger. Gatsby confirme que c’est sa voiture, mais que c’est Daisy qui la conduisait. Cependant, c’est lui qui portera le chapeau.

 

Chapitre 8

Nick rend visite à son voisin et le presse d’oublier Daisy et de quitter Long Island. Mais Gatsby refuse, parce qu’il ne peut concevoir d’abandonner son amour. Il décrit ensuite leur histoire et leur rencontre.

Il explique que ce qui l’a fait tomber amoureux d’elle, c’est sa vitalité et sa jeunesse, ainsi que son appartenance à une classe supérieure. Alors il a menti sur son propre passé pour se rapprocher d’elle, car il savait qu’avec la vérité sur ses origines, il n’avait aucune chance. Elle lui a promi d’attendre son retour de la guerre, mais à son retour, Gatsby a appris qu’elle avait épousé Tom.

Le narrateur passe ensuite à ce qu’il s’est passé chez Wilson la nuit de l’accident fatidique. Wilson a découvert que la voiture qui a tué sa femme était jaune. Des témoins avaient vu Tom la conduire plus tôt dans la journée. Il sait cependant que ce n’est pas lui, car Tom est réapparu après le délit de fuite dans une autre voiture. Il se rend néanmoins chez lui pour l’interroger à ce sujet, convaincu que le propriétaire de la voiture, et donc le meurtrier, est aussi l’amant de sa femme.

Après avoir parlé à Tom, Wilson se rend au manoir de Gatsby. Il le trouve allongé dans sa piscine, regardant le ciel d’un air triste et perdu. Wilson n’y réfléchit pas à deux fois et lui tire dessus. Nick est alerté par le bruit du coup de feu et trouve le corps de son ami et voisin flottant dans la piscine. Dans le jardin se trouve celui de Wilson, qui s’est suicidé.

Lire aussi :  Résumé de Saint Manuel Bueno, martyr de Miguel de Unamuno

 

Chapitre 9

Le neuvième et dernier chapitre de Gatsby Le Magnifique est également raconté par Nick, deux ans après tout ce qui s’est passé.

Il explique qu’après le meurtre de Gatsby, de nombreux journalistes se sont manifestés pour prendre part à l’histoire. De nombreuses théories ont été entendues, la plupart d’entre elles étant basées sur des rumeurs exagérées.

Les funérailles de Gatsby, organisées par Nick lui-même, ne sont suivies par presque personne. Seuls quelques employés et le père de Gatsby, M. Gatz, venu tout droit du Minnesota, y assistent. Lorsqu’il le rencontre, Nick en profite pour l’interroger sur la vie réelle de son ami et voisin. Le père lui montre alors un livre dans lequel Gatsby a élaboré une sorte de plan pour s’améliorer et devenir riche.

Après les funérailles, Nick se rend compte qu’il en a assez de Long Island. Il décide de retourner vivre dans le Midwest. Il rompt avec Jordan, qui lui annonce également qu’elle est fiancée à un autre homme.

Juste avant de partir, lors d’une visite à New York, Nick rencontre Tom, qui a déménagé avec Daisy et leur fille dans un autre endroit, mais qui ne donne aucune indication sur le lieu. Tom avoue avoir dit à Wilson que la voiture appartenait à Gatsby, parce qu’il méritait de mourir.

Nick se rend alors compte que Tom et Daisy sont tous deux égoïstes et ne se soucient de personne d’autre qu’eux-mêmes. Ils savent que leur argent les protège de toutes les atrocités qu’ils commettent. Cela l’amène à réfléchir sur l’Amérique, qui a attiré des rêveurs comme Gatsby qui poursuivaient des illusions irréalistes (comme Daisy l’était pour lui). Ni Gatsby ni personne d’autre ne se rend compte que les rêves sont des rêves, que leurs objectifs sont vides de sens et que personne n’est réellement spécial.

 

Gatsby Le Magnifique: personnages

Comme dans d’autres ouvrages tels que Histoire d’un escalier par Antonio Buero Vallejo, les personnages de Gatsby Le Magnifique permettent à F. Scott Fitzgerald de dépeindre la société. En l’occurrence, celle des années 1920, que l’on disait « heureuse » mais qui cachait en réalité des injustices et de fortes doses d’hypocrisie.

Gatsby

Bien que Nick soit notre narrateur et protagoniste, l’histoire tourne autour de Gatsby, de ce qu’il est et de ce qu’il n’est pas. C’est important parce que ce personnage est toujours montré avec un masque, faisant croire aux gens qu’il est d’une certaine façon et suscitant des rumeurs à son sujet.

Derrière ce masque se cache ce qu’il est vraiment : un pauvre homme devenu riche grâce à des activités illégales. Son objectif a toujours été de devenir un aristocrate riche, respecté et connu, quels que soient les moyens mis en œuvre pour y parvenir. Il représente ainsi l’absence de valeurs. Il sait qu’en mettant le masque et en jouant ce théâtre à travers des fêtes ostentatoires, il peut obtenir tout ce qu’il veut, y compris la reconquête du passé.

On pourrait penser que la motivation de Gatsby pour être riche est quelque peu noble, car c’est son amour pour Daisy qui le pousse à vouloir être riche et digne d’elle. Cependant, Daisy est le symbole de tout ce que Gatsby désire au-delà de la femme : l’aristocratie, le respect, l’argent.

Gatsby représente ainsi le fameux rêve américain, celui de vouloir s’élever dans l’échelle sociale et de croire réellement qu’avec du travail, c’est possible. Sa mort montre qu’il y aura toujours des classes. Parce que les rêves sont des rêves, et que le système récompensera toujours les mêmes personnes.

Il est particulièrement curieux de voir comment nous, lecteurs, sommes témoins de cette chute du masque (à la fois celui de Gatsby et celui de la farce du rêve américain). Lorsque nous rencontrons Gatsby pour la première fois par l’intermédiaire de Nick, nous le voyons comme un homme respectable, bien qu’un peu mystérieux. Au fur et à mesure que nous avançons dans le livre, nous nous rendons compte qu’il s’agit d’une fausse apparence et que derrière elle se cachent la contrebande, le cynisme et les mensonges.

 

Nick Carraway

En tant que narrateur, c’est lui qui nous guide dans l’histoire et qui résout l’énigme. Son rôle dans le roman est important car il est le seul à s’identifier à Gatsby. D’une certaine manière, il partage avec cet homme l’idée du rêve américain, mais c’est à travers lui et en apprenant l’histoire derrière le masque qu’il découvre que tout cela n’est qu’une illusion.

Son regard est extérieur. Il parvient à tout comprendre d’un point de vue plus général. Bien qu’il fasse partie du cercle des riches, sa vie est plus humble (ce qui devient clair lorsqu’il est précisé qu’il vit dans un bungalow et non dans un manoir comme le reste de ses voisins).

 

Daisy Buchanan

Daisy représente tout ce que Gatsby veut accomplir. Ce n’est pas seulement un amour, c’est tout ce qu’impliquerait le fait d’être avec elle : être accepté dans l’aristocratie new-yorkaise en tant que membre de cette aristocratie.

Bien qu’elle nous soit présentée comme une femme aimable, on nous dit également dès le début qu’elle est très consciente de sa position dans le tissu social : une femme belle et idiote. À un certain moment du livre, nous, lecteurs, pouvons avoir pitié d’elle, mais nous finissons aussi par comprendre qu’elle est toujours une jeune femme riche qui jouit de ses privilèges et se sent protégée par son argent.

 

Tom Buchanan

Il représente l’extravagance et les excès des anciens riches. Cela lui permet de vivre comme il l’entend et d’obtenir tout ce qu’il considère comme sien, de sa femme à sa maîtresse en passant par la justice qu’il veut faire appliquer. Il peut aussi tenir des propos classistes et racistes sans douter un instant qu’il n’a pas raison. Il habite un monde fait à sa mesure et se sent donc supérieur.

Au fond, il est ce à quoi Gatsby aspire, bien que ce ne soit jamais qu’une aspiration. Parce que le rêve américain promettait qu’en travaillant dur, on pouvait tout obtenir, en oubliant de dire que les gens comme Tom sont riches de sang, parce qu’ils sont nés dans une famille particulière. Et que Gatsby ne pourra jamais y parvenir.

 

Gatsby Le Magnifique : analyse psychologique

Nous avons déjà mentionné que Gatsby Le Magnifique est le portrait d’une société, d’un moment de l’histoire des États-Unis. L’analyser d’un point de vue psychologique nous donne donc beaucoup d’informations sur ce que Fitzgerald a vu et sur la manière dont il a voulu le capturer dans son célèbre livre.

L’un des aspects psychologiques explorés par l’auteur est celui de l’identité et de l’auto-illusion. Tous les personnages Gatsby Le Magnifique, notamment celui qui donne son titre à l’œuvre, construisent ce qu’ils sont à partir des apparences. Celles-ci agissent comme une sorte d’armure pour cacher leur passé et les faire accepter dans la haute société.

De là découle un autre élément à analyser : l’obsession et l’idéalisation des hautes sphères de la société. Gatsby cherche à retrouver une histoire passée qu’il a toujours considérée comme un symbole de pureté, de quelque chose qui n’existe en tant que tel que dans son esprit. Il construit sa vie autour de cette nostalgie et de cette utopie. D’une certaine manière, F. Scott Fitzgerald décrit ce qui arriverait plus tard à l’ensemble de la société ayant vécu au-dessus de ses moyens : le krach de 29, une crise économique qui agira comme une bombe en détruisant les rêves et les désirs impossibles. Cela a rendu évidente une réalité que beaucoup de gens n’ont pas su regarder en face, d’où les nombreux suicides qui ont eu lieu.

Cet effort pour s’intégrer est inévitablement lié à l’idée que l’on se fait de l’avenir. Les personnages de Gatsby Le Magnifique dépeint une société incapable d’établir des liens profonds, car toutes ses relations sont basées sur la frivolité, la corruption et le matérialisme. Une société vouée à l’échec et dont la véritable image est masquée par le whisky, le jazz et un « bonheur » basé sur l’argent et le plaisir hédoniste. Une réflexion qui a également été faite par Oscar Wilde dans Le portrait de Dorian Gray, à une époque et dans un lieu différents.

 

Gatsby Le Magnifique : analyse

Dans les deux cents pages de Gatsby Le Magnifique, F. Scott. Fitzgerald explore des thèmes tels que la corruption de l’argent et le classisme. C’est un roman qui plonge dans la haute société, non seulement pour montrer le luxe de ses fêtes, mais aussi pour voir (et aussi pour critiquer) ce qui se cache derrière les dollars gaspillés, les coupes de champagne et les voitures de collection.

Le rêve américain

Le rêve américain, c’est l’idée qu’en travaillant dur, tout le monde peut devenir « quelqu’un » aux États-Unis. C’est une idée qui perdure encore aujourd’hui et qui considère qu' »être quelqu’un » signifie toujours être riche, posséder des entreprises, être respecté socialement. Le rêve se construit par l’aspiration et en faisant croire aux classes populaires que si elles restent dans la pauvreté, c’est parce qu’elles le veulent. Que si elles travaillent vraiment et font des efforts, elles peuvent atteindre ce à quoi elles aspirent.

Lire aussi :  "Quand le cœur pleure" : Résumé et analyse

F. Scott Fitzgerald brise ce rêve dans Gatsby Le Magnifique et démontre que la prospérité n’est que l’apanage de quelques-uns, qui sont ce qu’ils sont grâce à des privilèges hérités. Et parce qu’il y a des gens en dessous d’eux qui rêvent. C’est grâce à leurs aspirations et à leurs rêves, qui ne vont jamais plus loin, qu’ils peuvent maintenir leur statut social sans se plaindre ni être critiqués.

Le livre montre comment Gatsby a l’illusion de croire qu’il est comme tout le monde, mais Daisy elle-même ne cesse de le rejeter et ses « amis » inventent à son sujet parce qu’ils ne le considèrent pas comme l’un des leurs. Gatsby est arrivé là où il est non pas par ses propres efforts, mais par la corruption de ses propres valeurs.

 

La décadence de la société

C’est l’autre grand thème du roman, ce qui est évident quand on sait qu’il a été publié en 1925, au moment même où se déroulait l’âge d’or des joyeuses années 1920. L’auteur écrit donc comme en tant qu’observateur, témoin et critique d’un monde auquel il appartient également.

Les excès de la fête sont mis en parallèle avec une société décadente, qui n’a d’autres illusions que de se laisser voir et apparaître. Une société qui se sent seule parce que son obsession est matérielle, et qui pense pouvoir occulter le reste : les injustices et les crimes, le manque de lien ou la crise imminente.

 

Corruption

Le thème de la corruption est étroitement lié aux deux autres thèmes. Nick est le témoin de la façon dont tous les gens autour de lui ont renoncé à leurs valeurs.

Daisy et Gatsby semblent tous deux « sauvés » de ce manque d’éthique. Mais à la fin du roman, nous découvrons qu’ils ne sont pas épargnés. Elle n’a aucune empathie et reste une jeune femme riche qui veut maintenir son statut. Lui a bâti son empire sur le crime, y compris la contrebande et peut-être même le meurtre.

Fitzgerald apporte une réflexion sur le fait de savoir si le pouvoir ou la richesse sans corruption est possible.

 

Questions sur Gatsby Le Magnifique

Avant la fin de notre résumé de Gatsby Le Magnifique, nous souhaitons répondre à quelques questions fréquemment posées. Les réponses permettent non seulement de lever les doutes, mais aussi de comprendre les aspects essentiels et concrets d’un roman classique tel que celui-ci.

L’intrigue et les personnages de Gatsby Le Magnifique

De quoi parle Gatsby Le Magnifique ?

Gatsby Le Magnifique est un roman qui traite du rêve américain et de tout ce qu’il implique : corruption, solitude, privilèges et pouvoir débridé.

Qui était Gatsby ?

Le personnage de Gatsby représente le « nouveau riche » des années 1920. En d’autres termes, un homme anonyme d’origine modeste qui, à force de travail, parvient à devenir riche, sans que l’on sache vraiment comment il y est parvenu.

Gatsby représente ces personnes qui ont cru atteindre le rêve américain et qui ont vécu un grand mensonge. En fait, le personnage serait inspiré d’une personne réelle, Max Gerlach, un trafiquant d’alcool et un escroc qui, né à Yonkers (un quartier populaire de New York), a conquis la haute société.

Comment finit l’histoire ?

C’est une fin sombre, où Nick se rend compte que tout n’est qu’un gros mensonge. Qu’il n’y a pas de Gatsby, qu’il n’est qu’un personnage créé par un homme ancré dans ses rêves et son passé.

Nick quitte donc Long Island après avoir enterré Gatsby, tué par Tom. Tom a fait croire à Wilson que l’amant et meurtrier de sa femme était Gatsby (alors qu’il s’agissait en fait de Daisy). Après avoir échafaudé ce plan, Tom et Daisy partent également et disparaissent.

Pourquoi Daisy n’est-elle pas restée avec Gatsby ?

Parce que Daisy est une jeune femme riche habituée au statut qu’un homme nouveau riche ne pourra jamais lui donner. Elle aime, du moins s’en persuade-t-elle, son mari milliardaire (et ce qu’il représente).

Quelle est la personnalité de Gatsby ?

Gatsby est ambitieux et prêt à tout pour atteindre le succès et le fameux rêve américain. Cela le conduit à romancer et à idéaliser une vie avec Daisy et, par conséquent, à devenir une figure respectée et acceptée dans la haute société.

Cependant, l’air de mystère qui l’entoure et le fait qu’il ne considère pas sa vie comme complète sans Daisy (et ce qu’elle symbolise) l’amènent à un sentiment d’impuissance. Un éternel état de solitude déguisé en luxe et en excentricité.

Qui tue Myrtle dans Gatsby Le Magnifique ?

Daisy a tué Myrtle en l’écrasant avec la voiture de Gatsby.

Comment Gatsby a-t-il fait fortune ?

Grâce à la contrebande.

Où Daisy a-t-elle rencontré Gatsby ?

Ils se sont rencontrés à Louiseville avant que Gatsby ne soit envoyé à la guerre et ne devienne riche.

 

Le symbolisme dans Gatsby Le Magnifique

Que signifient les yeux dans Gatsby ?

Dans la vallée des cendres, un grand panneau montre de grands yeux bleus qui semblent tout observer. D’une certaine manière, ils sont un symbole de Dieu comme un regard omniprésent qui juge le matérialisme de la société.

Que signifie le feu vert dans Gatsby Le Magnifique ?

La lumière verte est celle du jardin de Daisy et Tom, que Gatsby peut voir de sa maison et qui sert de preuve à la présence de Daisy. Elle symbolise l’aspiration, ce que Gatsby souhaitait atteindre sans pouvoir jamais le toucher. Il ne pouvait que se tenir debout et regarder de loin.

Qu’est-ce que la vallée des cendres ?

C’est une vallée grise et stérile qui sépare Long Island de New York. Elle symbolise la décadence morale et le vide existentiel de toutes les personnes qui la traversent.

 

Littérature et message de Gatsby Le Magnifique

À quel genre de littérature appartient Gatsby Le Magnifique ?

Le livre fait partie du mouvement du Grand Roman Américain, qui se caractérise par l’examen de l’essence et de la nature de l’Amérique à l’époque où ils ont été écrits.

Qu’est-ce que le rêve américain selon Gatsby Le Magnifique ?

Il s’agit de l’idée que le succès peut être atteint grâce à un travail acharné. Dans le cas de Gatsby, tout est bon pour réaliser son rêve. La décadence morale de tous les personnages le montre bien : poursuivre et vivre le rêve, même si c’est un mensonge, justifie tout. Même les moyens utilisés pour y parvenir.

 

Gatsby Le Magnifique : explication

Le livre est devenu l’un des grands classiques de la littérature anglaise car il est une occasion non seulement de s’absorber dans une histoire fascinante de luxe et de corruption, mais aussi de contempler un portrait fidèle et cynique des années 1920 en Amérique.

Ce serait donc une erreur de penser que Gatsby Le Magnifique soit uniquement un roman sur les fêtes, qui ne montrerait que le meilleur du rêve américain. Il est plutôt à considérer comme une grande explication de la période de l’entre-deux-guerres aux États-Unis. Et de la montée du rêve américain.

Si vous voulez le découvrir, achetez un exemplaire de ce merveilleux roman et lisez-le. Vous pourrez ajouter à votre liste de lecture un classique qui a encore beaucoup à dire aujourd’hui !

A propos de l’auteur
Lauriane

En tant que spécialiste de la littérature Européenne, j'ai toujours été intéressée par les différentes façons dont les écrivains de différentes cultures abordent leur travail. Je suis née en France, et mes parents étaient tous deux enseignants. J'ai grandi dans un foyer rempli de livres, et mon amour pour la littérature s'est développé très tôt.

J'ai étudié l'anglais à l'université et, une fois diplômée, j'ai déménagé à Londres pour poursuivre ma passion pour l'écriture. Je vis maintenant Nice depuis plus de dix ans, et mon travail a été publié au sein de plusieurs sites Web, magazines et revues spécialisées.

J'ai bien évidemment étudié en profondeur tous les classiques de la littérature espagnole, française, anglaise. Mais ce que j'aime vraiment, c'est explorer le travail d'écrivains contemporains issus de cultures et de milieux différents. À mon avis, il n'y a pas une seule "bonne" façon d'écrire de la littérature. Chaque écrivain a sa propre voix unique, et c'est cette diversité qui rend la littérature si intéressante.

Je crois que chaque personne a une histoire à raconter, et c'est pourquoi je pense qu'il est important d'en parler. C'est ainsi que je m'intéresse particulièrement à la manière dont ils sont influencés par leur milieu culturel. Je crois que la littérature peut être un outil puissant pour comprendre le monde qui nous entoure, et je m'efforce d'apporter cette compréhension à mes lecteurs.

Je suis toujours à la recherche d'écrivains nouveaux et passionnants à lire, et j'espère que mes articles et résumés de livres vous feront découvrir quelques-uns des meilleurs ouvrages contemporains du monde entier. Merci de vous joindre à moi dans ce voyage littéraire !